Montauban : Visite de l’association « La boîte à Malice », bénéficiaire du dispositif « Quartiers d’été »

Partager sur facebook
Partager sur facebook

En 2020, la crise sanitaire a été particulièrement difficile pour les enfants des quartiers, entre le confinement et le défi de la continuité éducative. Face à cette situation, le Gouvernement a lancé « Quartiers d’été 2020 », une opération dotée de 110 millions d’euros, pour renforcer les dispositifs déjà déployés dans les territoires, aux côtés des collectivités et des associations, et permettre de soutenir de nouvelles initiatives.

L’objectif est de proposer tous les jours durant les mois de juillet et d’août une offre d’activités variées aux habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, que ce soit en pieds d’immeubles, au sein même des quartiers, ou en dehors.

Aussi, en 2021, le dispositif Quartiers d’été a été reconduit avec l’attribution d’un budget en hausse pour amener les vacances en bas des tours. Pour le Tarn-et-Garonne, l’enveloppe allouée est de 98 000 €.

Quartiers d’été 2021 a été pensé comme un moment de respiration et d’épanouissement après un confinement éprouvant, particulièrement pour les jeunes. Au programme dans le Tarn-et-Garonne : du sport, de la culture, des loisirs et du divertissement, mais aussi des solidarités, de l’accès aux droits et toutes les clés pour préparer la rentrée. Une attention particulière a été portée aux projets favorisant la participation des filles et des jeunes femmes.

Création d’espaces de rencontres pour favoriser le lien social, développement de chantiers d’insertion, Hip-hop, organisation de sorties loisirs et culturelles, découvertes de nouveaux sports, ateliers d’initiation aux arts du cirque, ateliers éducatifs ludiques en anglais sont quelques unes des actions parmi les 26 projets retenus sur le département.

A cette occasion, Catherine Fourcherot, secrétaire générale de la préfecture et sous-préfète de l’arrondissement de Montauban et Christophe Thinet, directeur adjoint de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations se sont rendus à la BAM – boite à malice, école de cirque de Montauban et lieu de pratique amateur qui organise des ateliers d’initiation aux arts du Cirque. Sous forme de stage à la journée, les jeunes sont en immersion dans un espace sécurisé et récréatif. Ils sont « immergés » dans un univers lié au spectacle et à l’entraide. L’idée étant de développer l’expression individuelle au service du groupe.

Reboisement : Rêve végétal

Du haut de ce vallon ouvert du Quercy, Olivier Dubois regardait cette vingtaine d’arpents légués par son grand-père. Une terre

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais