Spécial été – CC2R : Balades touristiques en 2 Rives (Partie 2/2)

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Après la 1ère partie côté Quercy, continuons nos balades sur l’autre rive…

Traversons la Garonne, balade en Gascogne

AUVILLAR (82)

Un des plus beaux villages de France.

-A découvrir : le port, l’église du port Sainte-Catherine des Mariniers. Les maisons et les cornières entourant la place centrale, la halle des années 1700. La tour de l’horloge, l’église Saint-Pierre, la place du Palais. Le musée. Le panorama qui vous permet d’admirer par temps clair : la vallée de Garonne et le Causse du Quercy, depuis la place des marronniers. L’office intercommunal.

SAINT-MICHEL (82)

Situé en Gascogne, en Pays de Brulhois. En bordure du coteau, ce village domine la vallée de l’Ayroux. Accolé à la D12 ; une église, annexe de Saint Michel, vous apercevez à droite, le château de Montbrison.

-A découvrir : son église et bien sûr ce charmant village où le calme règne.

LE PIN (82)

Situé à proximité de Saint Michel. Le Pin tire son nom d’un arbre de belle taille, visible de loin ou d’un bosquet.

-A découvrir : l’église des années 1800. Le château, réalisé par Georges Conqueré de Monbrison datant de la fin des années 1800. Architecture gothique et de la Renaissance, il appartient au domaine privé.

-Le village se résume à la mairie, l’église, la salle des fêtes. Lieu paisible et très charmant.

MERLES (82)

Situé dans la basse plaine de Garonne en Gascogne. Merles est fondé par les moines de l’abbaye cistercienne de Belleperche, entre les années 1100-1200. Dans les années 1800, un nouveau hameau s’est formé au sud de l’église : Merles.

-A découvrir : la fontaine et le chêne « Henri IV » du nom du Roi de France. Au matin du 10 juillet 1579 à proximité de Merles, Henri de Navarre, futur Roi de France, s’arrête à l’ombre d’un chêne, près d’une fontaine pour se désaltérer, afin de mieux poursuivre son périple. Vieux de plus de cinq siècles, le chêne devenu majestueux, par sa taille, dégage une remarquable puissance de noblesse. Sacré personnage prestigieux. Pour rendre hommage au Roi de France, son nom lui est dédié. L’église, la mairie, sa magnifique aire de jeux, voilà à quoi se résume le territoire de Merles.

-Un endroit calme et sympathique méritant que l’on réponde à son invitation.

BARDIGUES (82)

Situé au sud d’Auvillar sur le coteau qui domine le Camuzon.

-Bardigues aurait acquis le statut de bastide dans la seconde moitié des années 1200.

-Dans les années 1700, le château de la motte fut remplacé par un édifice beaucoup plus majestueux ; celui qui de nos jours s’élève juste devant l’ancien site médiéval. Construit pour la famille d’Esparbes de Lussac lesquelles se retrouvent sur toutes les calandres des voitures Cadillac. Renseignements au 05 63 29 03 57.

-L’église est placé sous le vocable de l’Assomption. Elle date de l’an 1841.

-A découvrir : le village fleuri, situé que le GR 65 chemin de Saint-Jacques de Compostelle ou des centaines de pèlerins y découvrent le calme.

MANSONVILLE (82)

Situé en Gascogne, au milieu des formes arrondies des coteaux qui longent l’Arrats.

-Mansonville occupe une position dominante d’où ses origines médiévales.

-L’église actuelle est dédiée à Saint Saturnin de Toulouse.

L’église de Grézas blottie dans les replis des coteaux domine la rive droite de l’Arrats. L’édifice actuel est dédié à Saint-Orens, Evêque d’Auch. Pour info, la petite église de Grezas entre Mansonville et Auvillar, sera ouverte à la visite le dimanche de 15h à 18h en juillet et aout.

-Histoire du lieu-dit Grézas : Grézas lieu de culte déjà à l’époque Romaine, découverte d’amphore, de pièces de monnaies, et de céramique. En 1864 découverte d’une vingtaine de squelettes, des fragments de lame de couteaux, 2 grands couteaux des boucles et des plaques de ceinturon, ces objets sont au musée Ingres de Montauban. L’église a été construite au XIIème siècle (1100 époque Romane), mais fut souvent modifiée. La porte d’entrée située sous le clocher mur a été murée, remplacée par le nouveau portail plein sud. Jusqu’au XVème siècle c’est une paroisse à part entière, mais elle est annexée à Mansonville et son territoire est partagé sur 3 communes Mansonville, Auvillar et Bardigues.

La petite église n’a jamais été désaffectée avec des messes tous les dimanches jusqu’à la 2ème guerre mondiale. Puis peu à peu, seulement quelques mariages et baptêmes. Au fil du temps l’humidité remonte le long des murs et elle devient presque une ruine. L’Asso « Les Amis de Grézas », décident de grands travaux : à l’extérieur, drainage du tour de l’église, pause de gouttières et à l’intérieur, restauration de la statue de St Orens en bois doré du XVIIème, électrification de l’édifice, remplacement du joug de la cloche et sonnerie automatique a mâtine, remplacement des vitraux par JP. Gey de Gimont dans le Gers, réfection des plâtres, peinture au lait de chaux et décoration des murs, remplacement de tout le mobilier, des estrades.

A découvrir absolument ces lieux chargés d’histoire et de souvenirs.

SAINT-ANTOINE (32)

Le nom exact est Saint Antoine Pont l’Arrats : situé en Gascogne dans la vallée de l’Arrats, à l’entrée du département du Gers.

-A découvrir : la porte d’entrée du village, son église d’origine ancienne située sur le GR 65, chemin de Saint-Jacques de Compostelle attirent touristes et pèlerins d’ici et d’ailleurs.

SAINT-CIRICE (82)

Situé dans la vallée de l’Arrats en Gascogne.

-Saint-Cirice ne possède aucune agglomération. C’est avec la construction d’une église et la formation de sa paroisse que le futur territoire voit le jour. C’est un édifice d’origine romane qui pourrait remonter à la fin des années 1000. Au fil des siècles, elle est remaniée, tout en gardant son style.

-De nos jours : la mairie, l’église résument le cœur du territoire de Saint-Cirice. Un endroit plein de charme.

SAINT-LOUP (82) 

Situé en Gascogne, sur la première terrasse qui domine le confluent de l’Arrats et de Garonne.

-Saint-Loup tire son nom du saint.

-Son église est une fondation carolingienne que l’on peut situer des années 900.

-La tour de Chappe : Télégraphe, Sémaphore : située sur le plateau d’Agres, non loin du château. C’est la plus haute du réseau Bordeaux-Marseille. Claude Chappe en est le fondateur en l’an 1794. Son activité a cessé en l’an 1854.

-A découvrir : les randonnées balisées qui permettent d’apprécier le village fleuri, ses magnifiques paysages. Le moulin de Lassaigne (trois meules) et le château d’Agres appartiennent au domaine privé.

SISTELS (82)

Situé en Gascogne, à proximité de Dunes.

-L’église est un édifice roman des années 1100 remanié dans les années 1400-1800. Elle est dédiée à Saint-Laurent.

-A découvrir : un village fleuri. Ses randonnées balisées qui vous amènent dans des chemins et des sentiers de rêve.

DUNES (82)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Situé en Gascogne, qualifié de bastide.

-L’église est placée sous le vocable de Marie-Madeleine « femme préférée de Jésus de Nazareth ».

-2de guerre mondiale : 23 juin 1944. La division SS Das Reich commet des crimes notamment ceux d’Oradour sur Glane. A Dunes, 12 hommes sont pendus devant les habitants du village, pendus un par un, au balcon de la poste. Trois autres sont fusillés en tentant d’échapper aux supplices. Sur la place des Martyrs se trouve une plaque qui atteste des noms des victimes. Le 11 novembre 1948 : la bastide reçoit le titre de ville martyre.

-A découvrir : randonnées balisées. Les chemins piétonniers qui sillonnent la Garonne des Templiers. Dunes, bastide fleurie qui vous réserve son charme, qui vous fera goûter la douceur de vivre.

-Alors n’hésitez pas à répondre à son invitation.

DONZAC (82)

Situé en Gascogne à la pointe occidentale du Tarn-et-Garonne et du Lot-et-Garonne, dans le Causse du Quercy en Pays de Serres.

-Son église dédiée à Saint-Barthélémy, rebâtie en l’an 1880. Théodore Olivier en fut l’architecte. Le plan est présenté dans le style néo-gothique.

-Au fond du village, il existe une chapelle voûtée en berceau. Cette élégante construction a remplacé dans les années 1800 un ancien oratoire où jadis, les bateliers de Garonne venaient prier Notre Dame de Piété.

-A découvrir : l’aire de repos, accolée à l’ancien lavoir qui servait aux lavandières. La cave du Brulhois, le musée des vieux métiers : le plus beau de la région. Le cœur du village a su garder son architecture. Ses belles randonnées où l’on rencontre le vignoble du Brulhois, les vergers… Ici aussi, la bastide mérite que l’on réponde à son invitation.

Que vous ayez une heure, une journée, je vous souhaite une bonne promenade dans ces villages de rêve, chargés d’histoires et de souvenirs. Pour plus de renseignements, adressez-vous à l’Office intercommunal d’Auvillar.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici