Tarn-et-Garonne : France Relance au service de la protection des animaux

Partager sur facebook
Partager sur facebook

4 lauréats sélectionnés en Tarn-et-Garonne pour des projets pour l’accueil des animaux de compagnie abandonnés ou en fin de vie, la lutte contre les abandons d’animaux de compagnie est une priorité du Gouvernement, qui entend agir sur tous ses aspects : identifier les causes qui amènent les propriétaires à se séparer de leurs animaux, lutter contre les adoptions et achats impulsifs, renforcer les mesures dissuasives, mais aussi organiser et accompagner les structures associatives et les refuges qui accueillent ces animaux.

L’une des mesures du plan de relance a pour objectif d’aider les associations de protection animale qui recueillent des chats, chiens ou chevaux dans des refuges, afin d’améliorer leurs conditions de vie. Des aides sont également destinées aux associations qui œuvrent, en partenariat avec les communes, à la stérilisation des chats et chiens errants. Cette mesure a pour finalité la réduction de la prolifération des chats et des chiens afin d’éviter, à terme, des abandons.

Ainsi, pour le département de Tarn-et-Garonne, un montant de 60 000 € était à répartir entre les associations lauréates, après instruction des dossiers de demande de subvention assurée par la DDETSPP.

Les projets mis en œuvre par les associations de protection animale portent sur des travaux d’aménagement ou de réhabilitation des refuges, sur l’achat de matériel de capture des chats errants et sur la prise en charge des frais vétérinaires de stérilisation.

Après examen des dossiers déposés, quatre projets ont été retenus et bénéficieront de subventions. Parmi les 4 lauréats, la SPA – Refuge du Ramier à Montauban, porte un projet ambitieux d’amélioration des structures d’hébergement existantes parmi lesquels la réfection de l’assainissement et du terrassement, la création d’un box de transition pour animaux à l’adoption, la création et l’aménagement de box chauffés pour les animaux malades et fragiles, la rénovation de la chatterie. L’aide consentie à cette seule association est de 37 000 €.

Catherine Fourcherot, secrétaire générale de la préfecture, sous-préfète de l’arrondissement de Montauban et Christophe Thinet, directeur départemental adjoint de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations se sont rendus ce jour à la SPA de Montauban, pour saluer le travail réalisé par les équipes de la SPA de Montauban et évoquer les travaux à venir, financés par l’État.

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais