Tarn-et-Garonne : France Relance en appui des associations qui accompagnent les plus démunis

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Depuis le début de la crise sanitaire, les associations de lutte contre la pauvreté sont massivement sollicitées et mènent de nombreuses actions visant à réduire les fractures sociales qui se sont accentuées. Afin de les aider à lutter contre la pauvreté le gouvernement intervient dans le cadre d’un plan de soutien exceptionnel de 100 millions d’euros qui s’inscrit dans le plan de relance national « France Relance ».

Ce plan déployé dans le cadre d’une procédure d‘appel à projet vise à soutenir des projets structurants pour le développement de services innovants, la modernisation des dispositifs d’accès aux biens essentiels ainsi que l’optimisation des systèmes d’information et des infrastructures des associations.

Au niveau régional quatre thématiques prioritaires ont été définies : la lutte contre la précarité alimentaire, l’accès aux droits, aux soins et à l’hygiène, le soutien à la parentalité, l’insertion professionnelle et l’inclusion numérique. En Tarn-et-Garonne, cinq projets ont pu être financés dans le cadre de deux vagues de priorisation. L es associations retenues lors de la deuxième vague, interviennent dans les domaines de la pratique d’activités sportives et de l’aide alimentaire pour un financement total des projets à 98.202 €.

Chantal Mauchet, Préfète de Tarn-et-Garonne, accompagnée de Anne Levasseur, directrice de la DDETSPP a souhaité aller à la rencontre ce jour de l’association « Bouger pour s’en sortir », qui figure parmi les lauréats de la deuxième vague. La visite a été l’occasion de présenter les nombreuses initiatives engagées dans le champ des activités physiques et de l’accompagnement socio-professionnel des personnes dans un parcours social ou de santé.

L’association aide des publics divers à renouer du lien social, à adopter un comportement sain, à se préparer physiquement à un projet de vie et/ou à un emploi et à se réinsérer dans la société avec un accompagnement comportemental, physique, social et professionnel. La subvention allouée dans le cadre de cet appel à projet, d’un montant de 42.525 € (pour une opération dont le coût global représente 47.250€) a permis la création d’une antenne de Bouger pour s’en sortir (labellisée Maison Sport Santé) sur Moissac, en cœur de ville (quartier prioritaire).

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais