Tarn-et-Garonne : Service Public de l’Emploi Départemental (SPED)

Partager sur facebook

Mercredi 18 janvier 2023, Chantal Mauchet, préfète de Tarn-et-Garonne a présidé la réunion du Service Public de l’Emploi Départemental (SPED) en vue de faire un point sur la situation du marché de l’emploi dans le département de Tarn-et-Garonne et de développer les perspectives des différents acteurs pour 2023.

Les derniers chiffres publiés au 3ᵉ trimestre 2022 donnent un taux de chômage de 8,6 % pour le Tarn-et-Garonne, soit un taux légèrement inférieur à la moyenne régionale qui est de 8,8 % mais qui reste supérieur au taux national 7,2 %.

En octobre 2022, 25 280 demandeurs d’emploi sont comptabilisés sur ce territoire en catégories ABC. Sur un an, ce nombre s’inscrit en retrait de -3,8% soit 988 demandeurs d’emploi en moins.

Ce taux de chômage en baisse ne doit cependant pas cacher la réalité qui est plus complexe.

Des tensions de recrutements s’accroissent notamment dans les secteurs de la santé et des services à la personne, des transports, du bâtiment, de l’industrie, de l’agriculture, de la restauration…

Pour l’année 2022, les entreprises déclaraient 14 900 projets de recrutements et estiment que 61 % de leurs projets de recrutement seront difficiles à réaliser.

Plusieurs raisons expliquent ces difficultés : un niveau de formation inadéquat, des aspirations nouvelles de certains salariés, un manque d’attractivité dans certains secteurs, et des freins relatifs à la  mobilité et à la fracture numérique.

Pour lutter contre ces tensions de recrutement, des groupes de travail  issus des SPEL (réunion du service public de l’emploi local) ont été mis en place en fin d’année 2021 à l’échelle des arrondissements pilotés par les sous-préfets dans 6 domaines :

Arrondissement de Montauban :

  • bâtiment
  • Hôtel-Café-Restaurant
  • Transport logistique

Arrondissement de Castelsarrasin :

  • Agriculture
  • Industrie (hors agro alimentaire)
  • santé et services à la personne.

Ces groupes de travail associent les acteurs au plus près du terrain et des actions significatives ont été mises en place afin de favoriser le rapprochement entre les demandeurs d’emploi et les employeurs : visite d’entreprise, job dating, actions en faveur de l’emploi des femmes, forum emploi…

A l’automne 2022, une deuxième phase du plan de lutte contre les tensions  de recrutement conduit Pôle Emploi à constituer des viviers de compétences, vivier de demandeurs d’emploi immédiatement disponibles sur 23 secteurs particulièrement en tension  dont les métiers autour du soin (infirmiers, aides soignantes), le secteur du social (accompagnant sociaux), le transport (conducteurs routiers de marchandises et de voyageurs), les métiers de la restauration (commis, cuisiniers)…

Par ailleurs, la baisse du chômage ne bénéficie pas à tous les publics : les jeunes, les demandeurs d’emploi longue durée, le public des Quartiers Politique de la Ville, les femmes et les personnes en situation de handicap doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Dans ce cadre, des actions en direction des jeunes ont été mises en place telles que le  Contrat d’Engagement Jeune (CEJ), et le CEJ renforcé.

Lancé en  mars 2022, le CEJ est  porté par Pôle Emploi et  la  Mission Locale : il a permis à 1 184 jeunes de bénéficier d’un accompagnement intensif.

L’association La Raison des Ados a présenté le dispositif CEJ renforcé, s’adressant aux jeunes en rupture. Ce dispositif, financé à 100 % par l’État, déployé dès cette année sur l’ensemble du territoire est porté par plusieurs acteurs en lien avec la Mission Locale de Tarn-et-Garonne. Il a pour objectif d’assurer un accompagnement individualisé et global : formation, logement, mobilité, santé… La cible sur deux ans est de 200 jeunes.

Le lancement officiel du dispositif C EJ renforcé se tiendra le 10 février prochain à la préfecture.

En 2023, Pôle emploi mettra également en place des actions spécifiques à l’attention de certains publics : les seniors qui représentent 62 % de la demande d’emploi longue durée, les populations des quartiers prioritaires de la politique de la ville et les personnes atteintes de handicap. Le travail initié sur la détection des compétences continuera de se dérouler afin de faire découvrir certains métiers en tension aux demandeurs d’emploi.

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais