Tarn & Garonne : Réunion du Conseil départemental de prévention de la délinquance et de la radicalisation en préfecture

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Madame Chantal Mauchet, préfète de Tarn-et-Garonne, Monsieur Bruno Sauvage, Procureur de la République près le tribunal judiciaire de Montauban et Madame Nadine S inopoli, Vice- présidente du conseil départemental ont présidé ce 30 juin le Conseil départemental de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CDPDR).

Cette réunion en préfecture a permis de dresser un premier bilan de la mise en œuvre du plan départemental de prévention de la délinquance et de la radicalisation 2020 – 2024, adopté en juin 2021. Les quatre axes d ’action prioritaire de ce plan sont la prévention de la délinquance chez les jeunes, la lutte contre les violences intrafamiliales, la lutte contre l’insécurité, et la prévention de la radicalisation.

Grâce à l’approche concertée pilotée par le CDPDR, l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs coordonnent leurs efforts pour atteindre ces objectifs. D’importants progrès sont à saluer tant dans le domaine de la prévention que de la répression.

En matière de violences intrafamiliales, en augmentation depuis la crise sanitaire, la prise en charge des victimes a été nettement améliorée par la formation des professionnels, la facilitation du dépôt de plaintes, et le travail des intervenantes sociales en commissariat et en gendarmerie.

De très nombreuses actions de prévention ont été menées à destination des jeunes, dans et en dehors des établissements scolaires, notamment grâce à des financements du fonds interministériel de prévention de la délinquance.

Parmi les priorités identifiées pour les mois à venir, la création de Conseils locaux ou intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD ou CISPD), instances privilégiées de concertation avec les forces de l’ordre et l’ensemble des partenaires concourant à la lutte contre l’insécurité. En vertu de la loi du 25 mai 2021 pour une sécurité globale préservant les libertés a modifié l ’ensemble des communes de plus de 5000 habitants doivent se doter d’un CLSPD. La commune de Caussade a ainsi acté très récemment la création de son CLSPD, tandis que la ville de Castelsarrasin a réactivé le sien.

Le plan départemental de prévention de la délinquance et de la radicalisation 2020-2024 peut être consulté sur le site de la préfecture : https://www.tarn-et-garonne.gouv.fr/Politiques- publiques/Securite-interieure/Plan-departemental-de-prevention-de-la-delinquance-et-de-la-radicalisation-2020-2024

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais