Le billet d’humeur d’Homo CO2 : Journée mondiale du recyclage le 18 mars

Partager sur facebook
Partager sur facebook

L’occasion de préciser un peu le vocabulaire avec les extraits du glossaire environnemental de votre serviteur.

Recyclable :
Produit ou emballage qui peut revenir dans la chaîne de fabrication. Recyclable ne veut pas dire recyclé. Les emballages plastiques bénéficient à moins de 30% du processus de recyclage. Le message subliminal d’avoir un produit qui refait toujours le même cycle vous trompe. D’abord il faut toujours beaucoup d’énergie pour recycler. Ensuite les produits obtenus perdent leur qualité et le nombre de cycle de recyclage est toujours très faible, papier, fibres, plastique. Souvent on vous montre un pull fait avec des bouteilles d’eau. Et après le pull ? Au  mieux des routes !

En recyclant on ne revient jamais au produit de départ, sauf à ajouter des quantités importantes de matière neuve. Pour cette raison la consommation infinie ne peut exister. Les métaux se recyclent mieux, mais avec une perte de qualité car ce sont toujours des alliages et il faut corriger leur composition à chaque fois. L’atome de nickel en alliage ne sera jamais récupéré. Recycler bien sûr mais il faut l’envisager comme un ralentissement de la consommation des ressources pas comme un objectif soutenable. Toujours imaginer les énergies de transport et transformation pour recycler un produit. L’eau bouteille, la canette de bière ou de soda en verre, métal ou plastique représente une consommation parfaitement insoutenable d ‘énergie même si on recycle l’emballage. Peut-on admettre que la boisson principale est l’eau de ville, qu’une tranche de jambon n’a pas besoin d’un blister et que les emballages doivent être l’exception ? Nous déballons plusieurs fois par jour l’alimentation sous plastique, combien de temps cela peut-il durer ?
 

Emballages
La bien-pensance changeant le plastique en carton nous affirme que nous accédons ainsi au renouvelable, vertu suprême. C’est absolument faux. Remplacer le plastique par du papier ou carton ne porte aucun progrès à long terme, on remplace la consommation du sous-sol (pétrole) par une consommation de surface (photosynthèse). Priorité absolue pour la disparition de l’emballage plastique, mais le remplacer par du carton ou papier ne prépare que le drame d’après. Bienvenu dans le monde de la compétition d’usage des surfaces. Les livraisons internet augmentent de 10% par an la consommation de cartons. L’immense consommation d’énergie induite par fabrication, transport et recyclage du papier/carton empêche cette solution. L’emballage symbolise nos sociétés, il ne coûte rien, ne sert qu’une fois, mais détruit beaucoup. Il coûte tellement peu qu’on rechigne à la mettre dans la bonne poubelle, il ne vaut même pas un geste de la main. Et si on ne l’achetait plus ?

Le billet d’humeur d’Homo CO2

12 février : Journée internationale Charles Darwin Le célèbre scientifique (1809- 1882) a théorisé l’évolution au moyen de la sélection

Le billet d’humeur d’Homo CO2

Vaccination : Pourquoi une si longue aiguille ? J’ai l’avantage de n’avoir pas une ambition de séduction électorale, j’use donc de la

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici