Le billet d’humeur d’Homo CO2

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Vaccination : Pourquoi une si longue aiguille ?

J’ai l’avantage de n’avoir pas une ambition de séduction électorale, j’use donc de la liberté de parole, et d’un peu de gore pour contrebalancer les aiguilles trop longues de la vaccination. Ma soupape  tourne un peu trop vite sur certains sujets.  Lisez quand même, vous y trouverez quelques arguments je l’espère.

Donc nous avons un, deux et d’autres vaccins qui arrivent.. Les études montrent leur sûreté et efficacité, jamais du 100%, seules les fake news affirment à 100%.

Par ailleurs la France a démontré dans le domaine de l’obtention d’un vaccin  un retard voire une faillite coupable à mon sens. Le seul français qui s’en sort bien a engagé Moderna dans la bonne voie, mais outre océan tant la prudence française l’empêchait d’avancer, d’ailleurs il va vite même pour des états-uniens. Car oui notre prudence verrouille et notre recherche s’avère dépassée cela déclenchera un futur recul industriel.

 L’important n’est-il pas de regarder le Paris Dakar qui ne part pas de Paris ni n’arrive à Dakar ?  C’est pas du faux ça ? Laissons les jouer au sable dans le pays du pétrole.

J’entends ça et là, des chercheurs de vérité qui remettent en cause l’intérêt de la vaccination du haut de leur ressenti. « Moi je n’y crois pas, je ne veux pas… » Mais qui es-tu, toi qui as eu le brevet du collège ou le bac grâce à la note de gym, pour poser un avis sur une science qui t’échappe ?

Les mêmes dégoisent sur les choix d’un sélectionneur de jeu à la baballe, les mêmes en 98 envoyait Aimé Jacquet à la pendaison , pour mieux lui lécher les pieds après la victoire, on voit leur prescience. Les mêmes étaient virologistes en mars 2020, et prescripteurs de soin en avril 2020 et se promènent avec un masque ne couvrant pas le nez.  Pour donner un avis il faut autre chose que du ressenti.

Alors à ceux qui, se piquant de ne pas moutonner, se croient l’ autorité pour rejeter la vaccination je dis  :                     La solidarité nationale qui paye tout, les établissements fermés, le chômage partiel, les tests, la recherche, les vaccins, une offre médicale de premier plan aux plus déshérités, endettant vos enfants, ne doit plus vous assumer : Votre choix est de courir le risque ? Courrez le alors, et payez de vos deniers l’ensemble des frais médicaux induits par une absence de vaccination, car là oui ce sera votre choix et il est temps d’assumer. L’état fera encore solidarité hélas, mais c’est ce que je pense.

Car enfin si on réfléchit un peu, il s’agit d’un égoïsme forcené en réalité ! Le vaccin protège par sa solidarité, ne pas se vacciner et être protégé par les autres relève d’une couardise, d’une vraie lâcheté.

Oui quand on vaccine des millions il y aura quelques incidents, de la même façon que quand on achète par millions son pain on meurt d’accidents de tout poil ou de crise cardiaque en ouvrant son porte monnaie. Je finirai comme ça, j’ouvre mon porte feuille et voyant les billets qui s’envolent mon cœur abandonnera la bataille. Il n’existe pas d’enregistrement des accidents sur le trajet du pain, contrairement aux vaccins, d’où la confiance qu’on leur doit.

Renoncer au pain si on apprend que la baguette chaude et croustillante tue  3 personnes/jour sur le chemin de la boulangerie ?  Une voiture projette le piéton dont l’os occipital éclatera sur une bordure de trottoir sale, le caniveau collectant la cervelle et le sang chaud jusqu’à la bouche du pluvial. Les roues du triple essieu d’un poids lourd broieront lentement un cycliste, les intestins déroulés  par les écrous des jantes. Une bouchée étouffera le gourmand (assez fréquent), l’étouffement à ceci de réjouissant que la personne se voit mourir  et a tout le temps de voir défiler sa vie, un vrai luxe.   L’occasion de prier un dieu qui les a assurément ignorés ce jour là, dommage c’était le dernier.

Mais la baguette peut sauver aussi ! Retardant votre trajet de 5 minutes, elle vous évitera une collision fatale.

Soyons un peu sérieux, ces petits risques s’appellent la vie.

Tout se résume aux statistiques en réalité. D’ailleurs n’allez jamais à l’hôpital, car c’est là qu’on meurt le plus ! Cependant si on complète analyse on trouve qu’il vaut mieux se faire soigner.

Pour trouver ces résultats, il faut des spécialistes dont c’est le métier et qui guident les décisions dans les pays.

Il faut donc un peu de cervelle et de mesure dans l’affaire, les études valident des vaccins par des analyses statistiques au meilleur de nos connaissances mathématiques et médicales.

Vous ne savez pas les faire ? Moi non plus.

Leurs conclusions reprises par des agences indépendantes dont c’est là encore le métier. Je ne veux pas d’un plombier qui fasse du pain, ni d’un boulanger qui répare les fuites. Chacun à sa place. Des dizaines d’agences de santé au travail dans le monde depuis des mois, pour valider, nous sauver.

Rejeter au prétexte d’ élites corrompues, de big pharma, de PDG gloutons gagnant pourtant 10 fois moins qu’un pousseur de baballe, de complots de tout poil,  bravo ! Ces complotistes qui soupçonnent une puce de traçage injectée lors des vaccination, oui cette idée existe, cela s’appelle de la paranoïa. Les mêmes donnent tout, des infos bancaires jusqu’à leurs photos de famille aux compagnies états-uniennes, leur déplacement tracé au mètre près, leurs données alimentent le système mondial qu’ils prétendent dénoncer.

Les chercheurs gagnent souvent moins qu’un réchauffeur de gaufres industrielles sur le parking de la plage dont l’avidité remplit les hôpitaux par la malbouffe. Leur dévouement et leur travail se mesure en carrière complètes dédiées au progrès médical, ils ne comptent pas leur réussite à leur fiche de paye, mais au progrès qu’ils apportent.

Nous voyons sous nos yeux une science en train de se faire, avec ses incertitudes, ses polémiques, ses avancées et reculs, sa prudence, mais aussi ses preuves. Pour les australopithèques moyens qui veulent du oui ou du non, du bon du mauvais, du dieu ou du diable, du binaire étanche, cela perturbe. Certains prennent un fait débattu par les scientifiques pour montrer une dangerosité prétendue.  Ils oublient que s’il y  débat scientifique, c’est que la recherche avance.  Montrer le débat  renforce sans affaiblir, et nous devrons prendre les conclusions collégiales scientifiques à l’exclusion de toute autre. Si vous avez suivi les débats et arguments, voire lu les publications,  vous accepterez les choix.  Soyons plus sereins qu’eux.

Nous citoyens devons comprendre et de prolonger ces solidarités sans moutonner, mais sans lâcheté, faire l’effort de comprendre, de faire confiance.

A ce moment de l’histoire chacun vit mieux que Louis XIV à tous points de vue. Pour  une orange, il a dû construire une orangeraie, il ne connaissait pas la plupart des fruits et légumes actuels.  Quand il souffrait on lui faisait une saignée, et s’il souffrait beaucoup, on lui en faisait deux. Bizarrement il n’avait plus mal quand on lui en proposait une troisième.

il faut réfléchir au lieu de ressentir. On a gagné 30 ans d’espérance de vie, alors on jette tout par dessus bord ?

L’abcès dentaire vous fera courir chez le dentiste, plus de question sur la dangerosité de l’anesthésie pourtant bien réelle, les rayons x flashant le cerveau pour le diagnostic vous raviront. Vous n’aurez pas peur d’une aiguille dans la gencive injectant une chimie inquiétante, vous supplierez pour l’avoir. La roulette à 200 000 tr/min ne vous effraiera pas, il faut pourtant une très grande confiance dans cette mécanique, pas question de remettre en cause la composition de l’amalgame injecté au plus profond de votre dentition. La résine relargue des composés douteux lors de sa polymérisation ou dans le cas du classique amalgame métallique (cuivre étain argent avec 50% de mercure), des vapeurs de  mercure parfument votre bouche…. Quel meilleur endroit pour infester un corps ? Vous supplierez qu’on vous soulage parce que votre petite personne souffre. Ces produits sont eux aussi  validés par les agences de santé, ne vous inquiétez pas.

 Cela s’appelle l’analyse bénéfice/risque, vite faite n’est-ce pas quand on a mal aux dents ? 

Mais quand il s’agit d’un acte de vraie solidarité pour tous, protéger les fragiles, les trop vieux, les bébés, femmes enceintes, trop malades, allergiques,  qui ne peuvent se vacciner, alors vous fuyez  ?

Sans oublier les 5% qui bien que vaccinés ne réagissent pas et que seule une immunité collective protège. Une efficacité à 95% cela veut dire que 5% ne sont pas protégés.

Une belle lâcheté habillée d’un discours limité à «  moi on me la fait pas », de l’égoïsme simplement. J’ajoute que le statut de célébrité n’autorise en rien à parler de ces sujets.

Cela rappelle l’incohérence des électrosensibles élevés en stabulation libre devant une télévision à tube cathodique émettant un champ magnétique propre à déplacer les cuillères dans le tiroir . Ils affichent maintenant des vapeurs en voyant un téléphone portable à moins de 50m.

Si le moindre des additifs de votre bouffe industrielle devait subir le quart des analyses et précautions d’un vaccin, il serait interdit. Pourtant les mêmes, le cul dans leur tôle roulante grimée en engin forestier vont au drive pour s’empiffrer d’un cocktail de synthèse délitant la plus cachée des indispensables bactéries de leur microbiote intestinal. Ils refusent un vaccin à leurs enfants et vont fêter leurs anniversaires fastfoodés avec une chimie sucrée sans même une assiette.

Vous qui lisez ceci, avez le devoir de rentrer en résistance, contre l’ignorance, contre les simplifications, contre les ressentis. Finie la fuite par peur de déplaire, il faut se tenir debout et ne rien céder. Il faut affirmer et montrer leurs incohérences à ces gens.

Ils se trompent de colère et nous devons redonner le cap, porter l’estocade au virus. Il faut absolument atteindre 70 à 85% ( estimation consensuelle) d’immunité collective  , sinon le virus circulera toujours. La rougeole plus contagieuse revient quand l’immunité passe en dessous de 90%. (source Dr Fauci USA CNN le 27/12/20)

Les mutations toujours nombreuses, ont permis la vie sur terre. Nous savons que plus il y aura de personnes infectées pendant longtemps, plus la probabilité d’une mutation dangereuse augmente. Raison de plus pour agir vite, reprendre la vie là ou nous l’avons laissée. Retourner chercher notre baguette sans masque, en vélo ou à pied en regardant avant de traverser, car oui les tôles roulantes existeront encore après la Covid19 et leurs pneus augmentent de taille à chaque saison.

Nous avons le choix entre être des vrais hommes et femmes, des vrais citoyens solidaires debout ou être des enfants gâtés irresponsables. Chaque citoyen a une responsabilité dans cette bataille, montrons au doigt les tire-au-flanc, assez de poltronneries.

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin.  A diffuser très largement, ne vous limitez pas à vos ami(e)s.

Le billet d’humeur d’Homo CO2

12 février : Journée internationale Charles Darwin Le célèbre scientifique (1809- 1882) a théorisé l’évolution au moyen de la sélection

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais