Les voeux d’Homo CO2

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Je vous souhaite une « bonne humeur » en 2021

En ce moment bizarre , je trouve délicat de souhaiter une bonne année. Souhaitons nous « bonne humeur »  de plus nous en avons le levier. 

Rappelons nous donc ce que tous les voyants, prophètes, marabouts, magnétiseurs, naturopathes holistiques et  éclairés de l’intérieur de tout poil nous prédisaient en janvier 2020.

Voilà une bonne tranche de sourire gratuit. On ne sait si on doit blâmer leur manipulation ou notre crédulité. On voit que la précision de leurs analyses n’a  d’égale que celles des économistes, qui avec ou sans pandémie se sont toujours trompés. Parce que mine de rien, si on prédit 2% de croissance et qu’on a 1% on s’est quand même fourré le doigt dans le l’oeil de 100%.  Le pire c’est qu’ ils gardent leur emploi tant nous nous  délectons de légendes, voulons connaître l’avenir, alors que nous refusons d’apprendre le présent.

Quand une science ne fait pas de prédictions fiables, ce n’est pas une science. La climatologie  en fait depuis longtemps et on mesure le résultat 30 ans après validant les prévisions d’une qualité extraordinaire, presque aussi bonne que les lois de la gravitation. Pourtant on écoute encore les économistes, incapables de prévoir à 3 mois le cours de n’importe quoi.  Quand ils annoncent une prévision de croissance à 6 mois, c’est qu’ils prennent en compte les carnets de commande, ce ne sont pas des prévisions. Il s’agit de la projection de production déjà engagée composée avec la forte inertie du système, dur de se tromper, mais ils échouent à chaque fois, et on continue de n’écouter qu’eux, pas les prédictions scientifiques vérifiables.

Restons léger et écoutons ce que vont dire nos prophètes début 2021, enregistrez les, vous passerez ainsi un futur réveillon 2021/2022 hilarant. Pas besoin des bêtisiers stupides de la TV. Semez la bonne humeur de janvier 2022 dès maintenant !

2021 commence par un chemin étroit entre deux virus jumeaux, on peut juste prédire que l’épiphanie boulangère déjà commencée durera jusqu’à fin février, relayée par l’arrivée sur le marché des régimes sans douleur, sans effort, sans effet. La dramatique saison des régimes enclenchera celle des barbecues arrosés de rosé piscine , elle même suivie par les gaufres et les crèmes glacées diluées à la bière.  Ces excès s’ajouteront au confinement pour augmenter de 2 tailles les maillots de bain, de quoi relancer le PIB. La vente des crèmes solaires proportionnelle à la surface de peau atteindra son pic historique. Les restaurants fermés auraient pu faire maigrir si les pizzas n’avaient pris le relais. Je sais faire des prévisions aussi, très fiables en plus.

Nous devrons oublier 2020, l’année du poil.  On ne met pas impunément les barbiers au chômage. Leur vengeance s’étalait dans les rues et sur les plages. Nous oublierons aussi 2020 l’ année la plus chaude, effacée par les futures encore plus chaudes et sèches.

Quelque part en 2021 nous reprendrons enfin notre vie saine d’avant, éclusant au comptoir, nous félicitant de la qualité du magret avec les copains, nous achevant à la cervoise industrielle, le bonheur vrai.

Les piscines se rempliront à nouveau, au sens propre tant le niveau d’eau montera dans les bassins a chaque immersion d’un nouvel hippopotame.

 Les salles de sport ne verront pas la bénédiction des bonnes résolutions, les fameux abonnements annuels sans présence au delà de février.

Les supporters de « Sauveterre le mignon » hurleront sur ces foies jaunes de « Marcelle la vallée », se réconciliant au championnat de région, et allant ensemble en bus houblonné supporter l’ équipe nationale. Mais dès le retour ils insulteront ces petits pieds (j’écris pieds pour que les enfants puissent lire) de « Marcelle la vallée » qui ne méritent rien d’autre qu’une solide raclée au stade.

Donc la vie reprendra son cours, certains politiques ravivés par les capacités d’oubli chronique des citoyens tartineront des promesses baveuses, sans tableau de bord, sans relevé, sans chiffres, bref du sucre idéologique. On déploiera rageusement la 5G, connectant les objets mais déconnectant la vraie vie et les cerveaux.

Nous avons donc beaucoup d’humour et de regards malicieux à venir.

 Parce que santé et prospérité resteront des terrains minés, je vous souhaite une « bonne humeur » en 2021. 

Le billet d’humeur d’Homo CO2

12 février : Journée internationale Charles Darwin Le célèbre scientifique (1809- 1882) a théorisé l’évolution au moyen de la sélection

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici