Garona, las aigas occitanas

Le Riverain - Garona, las aigas occitanas
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Garona, las aigas occitanas

Garona es un fluvi de 647 m que pren sorga en Espanha que se jeta dins l’Ocean Atlantic en Gironda. Tot lo long de son camin, i se parla occitan.

Tre lo començament, sas sorgas venon dels Pirenèus espanhòls e del Val d’Aran. Sus aqueste darrèr territòri, i se parla aranés, es a dire una varianta dialectela de nòstre gascon. Puèi, lo fluvi seguís son camin duscas a la Ciutat Mondina, en Nauta Garona. Va traversar Tarn e Garona, Òlt e Garona e fin finala Gironda. Cal dire qu’en occitan se ditz pas « la Garona » mas « Garona » ; los noms dels fluvis son personificats, se’n parla coma d’una persona familièra.

La preséncia de Garona dins la vida de las populacions èra, plan segur, fòrt importanta. L’origina de son nom vendriá del pre-latin, doncas de variantas del gallés. « Gar » per dire « pèira, ròcas » e « onno » per « fluvi ».

Garona èra un ais de transpòrt e de navigacion, s’utilisavan per exemple las gabarras per portar lo vin del Brulhés o las faïenças d’Auvillar. Calguèt doncas de pòrts per importar o exportar e tanben de ponts.

Demèst los ponts mai ancians, i a lo de Montaudran que data de 1683. Lo pont de Montréjeau (1789) èra de fusta. Lo pont canal d’Agen (1847) fa passar lo canal lateral de Garona per dessús lo fluvi. Lo Pont de Mondon sus la comuna de Sant Lop data de 1882, mentre que los ponts d’Auvillar e de Lamagistèra son mai recents : 1930. Los Ponts Jumèls de Tolosa permeton de far s’encontrar las aigas vengudas del Canal lateral de Garona (de Bordèu cap a Tolosa) al Canal del Miègjorn (de Tolosa cap a la Mar Mediterranèa) vià lo Canal de Briena.

Doas centralas nuclearas se son installadas sus las rivas de Garona : la de Golfeg (82) e la de Blaye (33). Las aigas de Garona son menadas a la centrala idrolica de Golfeg vià un canal pichon. Dins lo fluvi, i a una fauna e una flòra. Las installacions umanas las devon respectar al nivèl de la temperatura, al nivèl de la pollucion de las aigas e de l’aire. Mas tanben, al nivèl de la vida animala : l’ascensor de peisses es un biais de respondre als besonhs dels migrators. Aital, l’associacion MIGADO susvelha las especias seguentas : l’anguila, lo salmon, la trocha de mar, l’alausa, e la lampresa.

Enriquesida de totas sos afluents, Garona es a l’encòp lo punt comun e lo luòc de rescontre de mai d’un territòri del sud-oèst de França.

La Garonne, des eaux occitanes

La Garonne est un fleuve long de 647 m qui prend sa source en Espagne et qui se jette dans l’Océan Atlantique en Gironde. On parle occitan sur ses rives.

Dès le début, ses sources proviennent des Pyrénées espagnoles et du Val d’Aran. Sur ce dernier, on parle aranais, c’est-à-dire une variante dialectale de notre gascon. Puis, le fleuve poursuit son chemin jusqu’à Toulouse, en Haute-Garonne. Il va traverser le Tarn-et-Garonne, le Lot-et-Garonne jusqu’à la Gironde. Il faut dire qu’en occitan, on ne dit pas « La Garonne » mais « Garonne » : les noms des fleuves sont personnifiés, on en parle comme d’une personne familière.

La présence de la Garonne dans la vie des populations était bien sûr très importante. L’origine de son nom viendrait du pré-latin, donc de variantes du gaulois. « Gar » pour dire « pierres, roches » et « onno » pour « fleuve ».

La Garonne est un axe de transport et de navigation, on utilisait par exemple les gabares pour porter le vin du Brulhois ou les faïences d’Auvillar. Il fallut donc des ports pour exporter ou importer mais aussi des ponts.

Parmi les plus anciens, il y a celui de Montaudran qui date de 1683. Le pont de Montréjeau (1789) était en bois. Le pont canal d’Agen (1847) fait passer le canal latéral de la Garonne par-dessus le fleuve. Le pont de Mondou sur la commune de Saint-Loup date de 1882, alors que les ponts de Lamagistère et d’Auvillar sont plus récents : 1930. Les Ponts Jumeaux de Toulouse permettent de réunir les eaux provenant du Canal latéral de la Garonne (de Bordeaux jusqu’à Toulouse) à celles du Canal du Midi (de Toulouse à la Mer Méditerranée) via le Canal de Brienne.

Deux centrales nucléaires se sont installées sur les rives de la Garonne : celle de Golfech (82) et celle de Blaye (33). Les eaux de la Garonne sont amenées à la Centrale hydraulique de Golfech via le canal d’amenée. Mais le fleuve, c’est aussi une faune et une flore. Les installations humaines se doivent de les respecter au niveau de la température, de la pollution de l’air et des eaux. Mais également au niveau de la vie animale : l’ascenseur à poissons est un moyen de répondre aux besoins des migrateurs. Ainsi, l’association MIGADO surveille les espèces suivantes : l’anguille, le saumon, la truite de mer, l’alose et la lamproie.

Enrichie par tous ses affluents, la Garonne est à la fois le point commun et le lieu de rencontre de plus d’un territoire du Sud-ouest de la France.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici