Lo cant polifonic : la Cantèra

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Es una practica anciana, de transmission orala de la lenga regionala. Retrobam lo cant polifonic en Corsega, al Païs basc tan coma dins los Pireneus e duscas en Gasconha sud (Bearn e Ador Bàs). Los testimònis escriches d’aqueles cants datan del sègle XVIII. Mas es segurament mai ancian.

La polifonia es una practica vocala amb mantunas voses diferentas. Cal al mens èsser dos per cobrir la votz bassa e la votz nauta.

A l’origina, es un cant social qu’arremosa amics, festaires, membres d’una familha dins un luòc de partatge a l’entorn d’un repais, un endrech convivial  coma l’estanquet, un bastiment sacrat qu’avalora las voses coma la gléisa.

Los cantaires se devon agachar per manténer la polifonia. Se tenon plan sovent en rond o en mièg-cercle. Mas lo partatge e la generositat de las loras cançons son presats pels espectators.

Se la majoritat de las polifonias èran masculinas, lo genre se feminisa. Existisson de grops professionals de granda qualitat en lenga nòstra : Lo Còr de la Plana, Vox Bigèrri… pels òmes, la Mal Coiffée, las Mondinas, Cocanha…per las femnas.

En conclusion, lo cant polifonic occitan es una representacion musicala de las valors de la societat pirenenca tradicionala, virada cap al partatge, la transmission de la lenga : una practica collectiva que vos fa galinejar dins aqueles temps ont l’individualisme sembla primièr !

Lo Rivairenc e la seuna equipa vos desiran una annada de las bonas, de maitas accompanhada. Per l’an que ven, se sèm pas mai, que siam pas mens.

Le chant polyphonique : la Cantèra

Il s’agit d’une pratique ancienne, de transmission orale de la langue régionale. On la retrouve en Corse, au Pays basque ainsi que dans les Pyrénées et jusqu’en Gascogne sud (Béarn et Bas Adour). Les témoignages écrits attestent de leur existence au moins au XVIIIe siècle. Mais, c’est certainement plus ancien.

La polyphonie est une pratique vocale avec plusieurs voix différentes. Il faut au moins être deux pour couvrir la voix basse et la voix haute.

A l’origine, c’est un chant social qui rassemble amis, « festaires », membres d’une famille dans un lieu de partage autour d’un repas, un endroit convivial comme le bar, un bâtiment sacré qui valorise les voix comme l’église.

Les chanteurs doivent se regarder pour maintenir la polyphonie. Ils se tiennent bien souvent en rond ou en demi-cercle. Mais le partage et la générosité de leurs chansons sont très appréciés de leurs spectateurs.

Si la majorité des polyphonies étaient masculines, le genre se féminise. Il existe des groupes professionnels de grande qualité en occitan : Lo Còr de la Plana, Vox Bigèrri pour les hommes, la Mal Coiffée, las Mondinas, Cocanha… pour les femmes.

En conclusion, le chant polyphonique occitan est une représentation musicale des valeurs de la société pyrénéenne traditionnelle, tournée vers le partage, la transmission de la langue : une pratique collective qui vous donne la chair de poule en ces temps où l’individualisme semble premier ! Le Riverain et son équipe vous souhaitent une excellente année, suivie de nombreuses autres tout aussi bonnes. L’année à venir, si nous ne sommes pas plus nombreux, que nous ne soyons pas moins.

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais