Los mots d’origina occitana en francés

Le Riverain - Los mots d’origina occitana en francés
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Los mots d’origina occitana en francés

Saviez-vous que si le mot « amour » n’était pas passé par la langue occitane, nous devrions dire « ameur » ? Il provient du latin « amor ». Tous les mots en –or en latin sont passés dans le français standard  à –eur. Exemples : flore(m)/fleur, dolorore(m)/ douleur, calore(m)/chaleur. C’est l’influence de « la fin’amor » (se prononce / fine amour/ ) des troubadours, poètes en langue d’òc qui a permis  l’évolution du mot « amore(m) » en « amour ».

Nombreux sont les mots occitans qui sont passés dans la langue française !

Les noms relatifs à la cuisine 

aïoli (alhòli ou aiòli c’est-à-dire alh e òli, ail et huile)

bouillabaisse (bolhabaissa qui abaisse l’ébullition ou bouipeis qui fait bouillir du poisson)

brandade (la brandada vient de brandar, remuer)

cabécou (cabecon ou cabecó vient de cabra, la chèvre),

cassoulet (caçolet tient son nom de la casserole en terre cuite dans laquelle il était cuisiné)

pastis (pastís c’est-à-dire pâtisserie, mélange). L’origine est la même pour la boisson alcoolisée et le gâteau du sud-ouest de la France)

calisson (du provençal calissoun, probablement « petit calice »)

nougat (nogat qui vient de noga, la noix)

 tapenade (tapena en occitan)

ventrèche (ventrèsca en occitan)

Les noms relatifs à la végétation 

bosquet (bosquet petit bois)

campanule (campanula, petite cloche)

garrigue (garriga, vient de garric, le chêne)

yeuse (euse, le chêne vert)

brugnon (prunhon, vient de prune)

Les noms relatifs aux animaux

abeille (abelha, issu du latin apicula, petite abeille)

aigle (en provençal aigla, ou en languedocien agla)

cigale (cigala)

cigogne (cigonha)

dauphin (dalfín)

dorade (daurada, dorée)

faisan (de l’ancien occitan faisan)

ortolan (du provençal ortolan, le jardinier)

rascasse (rascas, teigneux)

Mots ou expressions occitans utilisés dans le français méridional :

à main droite, à main gauche (vient de la construction a man drecha, a man esquèrra)

a vista de nas (à vue de nez, approximativement)

bader (vient de badar regarder avec fascination ou être dans les nuages)

bartas (buissons, ronciers)

cabourd  (vient de cabord, caborda, adjectif désignant une personne agissant brutalement de manière irréfléchie)

castagne (vient de castanha, la châtaigne)

cramer (vient de cremar, brûler)

drôle (vient de dròlle, un enfant)

empéguer  (percuter, rentrer dans)

ensuquer (vient de assucar, assommé)

escagasser (agacer)

escamper (jeter)

escampiller (répandre)

s’escaner (s’étrangler)

escoubilles (les poubelles)

espanter (épater, étonner)

espoutir (écraser)

estoufadis (chose indigeste, difficile à avaler)

estourbir (assommer)

fenestrou (vient d’un fenestron, une petite fenêtre)

gnaquer (vient de nhacar, mordre)

mascagner (abîmer, faire difficilement)

minot (un enfant)

pesquer (vient de pescar, pêcher, attraper)

pigne (vient de la pinha, la pomme de pin)

pétasser (repriser)

pitchoun (vient de pichon, petit)

poutou (vient de poton, un bisou)

qu’es aquò ?(qu’est-ce que c’est ?)

es quicòm aquò !(c’est quelque chose !)

répapier (vient de repapiar, répéter)

rouméguer (vient de romegar, ronchonner)

ronquer (ronfler, dormir)

sadoul (vient de n’ai un sadol, j’en ai assez)

rousiguer (vient de rosegar, ronger un os par exemple)

tcharrer (vient de charrar, discuter, papoter)

tchuquer (vient de chucar, sucer)

Mais aussi, aubade, auberge, bâcler, badaud, baïne, banquette, baratin, barque, barrique, bataclan, bisquer, cabane, cadenas, cadet, cambrioler, causse, cocagne, costaud, esbroufe, escalier, esquinter, fada, farfadet, fredaine, galéjade, goujat, ligoter, mascotte, mistral, panade, pétanque, radeau, salade, santon, sérénade,  tortue, troubadour, truc, vignoble…et bien d’autres encore.

Istoria – Toponimia

De qu’es amagat darrèr los noms de nòstres vilatges ? (3na partida) Lo Pin : ven del latin « pinum ». Lo pin es

Istòria >Toponimia

De qu’es amagat darrèr los noms de nòstres vilatges ? (2da partida) Espalais : podriá venir del latin-bàs « palatium » que designa un

Istòria – Toponimia

De qu’es amagat darrèr los noms de nòstres vilatges ? 1èra partida Auvilar o Lo Vilar : forma latina probabla : « altum villare »,

Le Riverain - Lo Canal de las doas Mars

Lo Canal de las doas Mars

Istòria d’un cap-d’òbra Fasiá bèl temps que l’idèa de far se rejónher las aigas de l’Ocean Atlantic e de la

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici