Los personatges fantastics

Le Riverain - Los personatges fantastics
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Los personatges fantastics

Entre cresenças esotericas e volontat d’espaurugar los enfants, los collectatges al prèp dels ancians son rics d’aquestes èssers fantastics : diable, dama blanca, trèva, fachilhièras.  Los personatges fantastics son presents dins la literatura orala occitana. A mai, los retrobam plan sovent dins los contes.

Lo Diable

Se pensava que lo Diable èra responsable del relèu e dels monts de pèiras. Las legendas contan que los paísans que volián tirar aqueles ròcs de lors camps vendián lor ama al Diable per que faguèsse lo trabalh. Mas, se podiá engarçar lo Diable : lo desplaçament de las pèiras se deviá far de nuèch abans que lo gal cante. Alavètz, sufisiá de desrevelhar l’animal mai d’ora, amb una candèla alucada, per que se metèsse a cantar. Aital l’ama del paísan èra salvada.

Lo Drac

Èra un personatge malfasent, de natura diabolica. Se disiá qu’èra lo filh del Diable. Aviá la capacitat de se tranformar en bèstias divèrsas : cavals, fedas. Tracanava de luòcs misterioses coma de rius, de fonts, o de sorças. De còps que i a, semblava a un ògre : podiá dintrar dins los estables per afalorar lo bèstial.

La dama blanca

Demèst las cresenças, la de la Dama blanca, una trèva que d’unes sonque podián veire aparéisser de nuèch. Aital, sus la comuna de Castelsagrat, a Forquet, se disiá que s’ausissián de bruches de cadenas, que tot tremolava dins l’ostal. Aqueste endrech es demorat longtemps sens estatjants per supersticion.

Las fachilièras

Aquestes personatges fantastics èran considerats coma mens dangieroses que lo Drac. Ça que la, èra riscat de se sarrar d’elas perque se podián emportar lo monde mal amagat per totjorn.

Se ne volètz saber mai sul subjècte, aconselhi « Legendas d’Occitania », de Danièl Loddò, la CORDAE / La Talvera. De legir tanben los contes de Joan Bodon e d’Antonin Perbòsc.

Les personnages fantastiques

Entre croyances ésotériques et volonté d’effrayer les enfants, les collectages auprès des anciens sont riches de la présence de ces êtres fantastiques : diable, dame blanche, fantôme, sorcières. Les personnages fantastiques sont présents dans la littérature orale occitane. De plus, on les retrouve très souvent dans les contes.

Le Diable

On pensait que le Diable était responsable du relief et des montagnes de pierres. Les légendes racontent que les paysans qui voulaient enlever ces rochers de leurs champs vendaient leur âme au Diable pour qu’il fasse le travail. Mais, on pouvait tromper le Diable : le déplacement des pierres devait se faire de nuit avant que le coq ne chante. Alors, il suffisait de réveiller l’animal plus tôt, avec une chandelle allumée, pour qu’il se mette à chanter. Ainsi, l’âme du paysan était sauve.

Le Drac

C’était un personnage malfaisant, de nature diabolique. On disait que c’était le fils du Diable. Il avait la capacité de se transformer en bêtes diverses : chevaux, brebis. Il tendait des pièges dans des lieux mystérieux comme des ruisseaux, des fontaines, des sources. Parfois, il ressemblait à un ogre : il pouvait entrer dans les étables pour affoler le bétail.

La dame blanche

Parmi les croyances, celle de la Dame blanche, un fantôme que seuls quelques-uns pouvaient voir de nuit. Ainsi, sur la commune de Castelsagrat, à Fourquet, on disait qu’on entendait des bruits de chaînes et que tout bougeait dans la maison. Cet endroit est resté longtemps sans habitants à cause de cette superstition.

Les sorcières

Ces personnages fantastiques étaient considérés comme moins dangereux que le Drac. Cependant, il était risqué de s’approcher d’elles parce qu’elles pouvaient emporter les gens mal cachés pour toujours.

Si vous désirez en savoir plus sur le sujet, vous lirez à profit « Legendas d’Occitania » de Daniel Loddo, la CORDAE / La Talvera ainsi que les contes de Jean Bodon e d’Antonin Perbosc.

Istòria >Toponimia

De qu’es amagat darrèr los noms de nòstres vilatges ? (2da partida) Espalais : podriá venir del latin-bàs « palatium » que designa un

Istòria – Toponimia

De qu’es amagat darrèr los noms de nòstres vilatges ? 1èra partida Auvilar o Lo Vilar : forma latina probabla : « altum villare »,

Le Riverain - Lo Canal de las doas Mars

Lo Canal de las doas Mars

Istòria d’un cap-d’òbra Fasiá bèl temps que l’idèa de far se rejónher las aigas de l’Ocean Atlantic e de la

Le Riverain - Los molins d’aiga

Los molins d’aiga

Los molins d’aiga Los molins d’aiga existissián pendent l’Antiquitat ; los òmes se servissián de l’energia de l’aiga viva per far

Le Riverain - La Via Podiensis

La Via Podiensis

La Via Podiensis Aqueste estiu pòt èsser l’escasença de s’impausar un desfís : prene lo Camin de Sant Jacme de Compostèla.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici