Petit Noël (Conte occitan)

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Le conte se passe dans un pays lointain, loin, très loin. Dans ce pays, les arbres sont verts et le blanc de la neige se reflète dans le ciel.

Dans ce pays tout blanc, vit un petit homme blanc. Il porte un bonnet blanc, un manteau blanc et un pantalon tout blanc. Comme il est petit, on l’appelle Petit Noël.

Petit Noël est un personnage étrange.

La mère de Petit Noël ne veut pas qu’il aille se promener loin de la maison. Il est blanc comme la neige, alors, il pourrait se perdre. Voici qu’un jour, il n’écoute pas sa mère et se met à suivre des traces étranges dans la neige.

Et, sans s’en rendre compte, Petit Noël s’avance dans le bois et se perd. A force de tourner en rond, il se met à pleurer de désespoir.

  • Bonjour Petit Noël !

Petit Noël se lève, étonné et se demande qui peut lui parler.

  • C’est moi, le roi des sapins. Je connais le chemin pour sortir du bois !

Ce sapin est bien étrange aussi. Il est chargé de fruits rouges. Il propose à Petit Noël de les ramasser.

  • Tu les sèmeras, en marchant, et tu retrouveras ton chemin sans difficulté.

Petit Noël ramasse les fruits dans le chapeau qui se tache bientôt de rouge. Après avoir essayé plus d’un chemin, il finit par trouver l’orée du bois.

Sa maman se fait du souci de ne pas le voir revenir. Au loin sur la neige, elle voit comme une tache rouge.

C’est Petit Noël, triste et perdu.

« Heureusement que tu as eu l’idée de te peindre en rouge, sinon je n’aurais pas pu te voir ».

Petit Noël ne s’était pas rendu compte que son manteau s’était coloré de rouge. Et tous les deux s’en sont retournés à la maison, heureux.

Depuis ce jour, les années ont passé. Petit Noël est devenu papa. Alors, chaque année à la même époque, il s’habille de rouge et apporte des cadeaux au sapin pour le remercier de lui avoir sauvé la vie.

Et comme Petit Noël, cette fois-là, avait cueilli tous les fruits, le sapin n’en porte plus, désormais. Alors, en souvenir de ce jour, chaque année pour Noël, il y a des gens qui décorent les sapins avec de belles boules de couleur. Et peut-être que le Père Noël viendra y déposer de jolis cadeaux !

Nous vous proposons ci-dessous le texte original en occitan.

Nadalon

Lo conte se passa dins un país luènh, luènh, mas vertadièrament luènh. Dins aquel país los arbres son verds e lo blanc de la nèu se rebat dins lo cèl.

Dins aquel país tot blanc, i demòra un omenet blanc el tanben. Pòrta un bonet blanc, un mantèl blanc e de cauças totas blancas. Coma es pichon li an donat coma escais-nom Nadalon.

Nadalon es un personatge plan estranh.

La maire de Nadalon vòl pas que s’ane passejar luènh de l’ostal. Es blanc coma la nèu, alara se poiriá pèrdre. Aquí qu’un jorn escota pas la maire e se met a seguir de pesadas estranhas.

E sens se’n mainar, Nadalon s’avança dins lo bòsc e s’i pèrd. A dicha de virar e de virar sens trobar lo camin, se bota a plorar de desesper.

  • Adieu, Nadalon !

Nadalon se lèva estonat e se demanda qual li pòt parlar.

  • Soi ieu, lo rei dels avets. Sabi lo camin per sortir del bòsc !

Aquel avet es plan estranh tanben. Es acaptat de fruchas rojas. Prepausa a Nadalon de las amassar.

  • Las semenaràs, tot caminant, e ton camin, lo trobaràs sens maganhar.

Nadalon amassa las fruchas dins lo capèl que lèu es tot tacat de roge. Après aver ensajat mai d’un camin, finís per trobar l’orièra del bòsc.

La siá maire trai mal de lo veire pas tornar. Aval, luènh sus la nèu, vei coma una taca roja.

Aquò’s lo Nadalon, triste e perdut.

« Urosament qu’as aguda l’idèa de te pintrar de roge, si que non jamai t’auriái pas pogut veire ».

Nadalon s’èra pas trachat que son mantèl, de nonent, s’èra colorat de roge. E totes dos se’n tornan a l’ostal, uroses.

Dempuèi aquel còp, las annadas an passat. Nadalon s’es fach bèl e es vengut papà el tanben. Alara, cada an a la meteissa epòca, se vestís de roge e pòrta de presents a l’avet per lo mercejar de li aver sauvada la vida.

E coma Nadalon, aquel còp, aviá culhidas totas las fruchas, l’avet ne met pas pus, ara. Alara, en sovenir d’aquel jorn, cada an per Nadal, i a monde qu’ondran los avets amb de polidas bòlas de color. E benlèu lo Paire Nadal i vendrà pausar de polits presents !

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais