Golfech – Premier bilan pour Pascal Benoit

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Pascal Benoit, élu maire aux dernières élections municipales de Golfech, s’est confié pour un premier bilan.

– Monsieur le Maire, quel premier bilan tirez-vous?

“C’est mon premier mandat. Autant dire qu’il s’agit à la fois d’une découverte et d’une adaptation aussi importantes, qu’intéressantes. J’ai employé ces premiers mois à apprendre pour être en mesure de maîtriser mon champ d’action, mais aussi à optimiser mon organisation pour concilier mes fonctions d’élu avec ma vie professionnelle et familiale.

Il m’a fallu également apprendre à connaître mon équipe municipale et le personnel communal pour pouvoir bien travailler ensemble. Heureusement, notre volonté commune et la motivation de chacun sont pour moi un précieux soutien. Mon mandat à la CC2R est tout aussi nouveau mais également très enrichissant. Il me permet d’avoir une vision plus globale et de pouvoir participer à des projets au sein de la communauté.”

– Ce sera un mandat de continuité ou d’innovation?

“Les 2 ! Nous menons à terme les projets et chantiers engagés par l’équipe précédente, tout en y ajoutant notre touche, comme pour les travaux du cimetière ; nous repensons certains travaux comme l’aménagement du rond-point sortie ouest, ou la mise en place de panneaux d’information électroniques dans le village. Nous innovons avec la mise en œuvre du projet photovoltaïque et la rénovation de la Maison Rivière. Fidèles à nos engagements, nous allons associer la population à nos nouveaux projets.”

 – Ce premier mandat se passe dans un contexte plus que difficile. Quelle est votre gestion de la crise sanitaire et économique ?

“Nous travaillons en lien avec la CC2R. Nous promouvons les achats et services auprès de nos entreprises et commerces locaux. Notre commission “Relations avec la population” s’emploie à veiller sur les personnes isolées, en demande de soutien. Pour maintenir le lien avec les administrés, nous avons mis en place un nouveau moyen de communication (Panneau-Pocket) qui permet à chacun de recevoir sur son téléphone portable des infos de la mairie en temps réel et qui a rencontré un franc succès. Nous nous efforçons de faire avancer nos chantiers, malgré les contraintes et restrictions liées à cette crise.”

– Quels sont les projets à court et moyen terme ?

“Nos deux projets cités plus haut, mais également le projet d’extension de la gendarmerie qui devrait démarrer très vite. Des actions sécuritaires, telles que les trottoirs, les sens de circulation dans le village, des améliorations de nos infrastructures sportives et récréatives, et bien d’autres encore.”

– Votre réaction sur la fermeture de l’usine Smurfit Kappa ?

“C’est au pied du mur que j’ai appris du directeur les difficultés de l’usine liées à la perte du marché avec l’aéronautique et les mesures d’accompagnement prises vis-à-vis des employés. Ni la commune de Golfech, ni la CC2R qui a la compétence économique au cœur de son action publique, n’avaient été informées de ces difficultés. C’est un coup très dur pour les employés et nous travaillons avec la Maison de l’Emploi de Valence pour les aider à traverser cette épreuve difficile et à retrouver un emploi.

Pour le tissu économique local, il est regrettable que l’entreprise n’ait pas su se diversifier, d’autant que d’autres perspectives me semblaient pourtant s’ouvrir, notamment avec l’affluence des transports des ventes en ligne… et, en tant qu’élu, c’est douloureux de voir fermer une entreprise locale.”

– Alors, que peut-on vous souhaiter pour cette nouvelle année ?

“La même chose qu’à tout le monde! C’est-à-dire sortir au plus vite de cette crise sanitaire pour retrouver une vie normale, nos liens sociaux et une vie associative. Je ne vous cache pas que mon équipe municipale et moi-même ressentons beaucoup de frustration. Depuis notre élection, à cause de la situation sanitaire, nous n’avons pas pu rencontrer nos administrés, aucun moment de convivialité n’a pu être partagé.”

Auvillar : VOTEZ !

Nous vous avons informé dès minuit que le joli village d’Auvillar faisait partie des 14 villages sélectionnés pour le Village

Malause – Nouvelle enseigne

Un institut éco-responsable C’est le 30 novembre dernier qu’Angélique Gasc a ouvert son centre d’esthétique et de bien-être « Pause Ô Naturel

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici