Alphonse, Comte de Poitiers et de Toulouse

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Alphonse est né le 11 novembre 1220 à Poissy, en Région Parisienne.

Blanche de Castille : mère attentive à son éducation morale et religieuse pratique « la religion, apprentissage du métier Royal, des lettres et du combat », ainsi que pour ses frères : Louis IX « Saint Louis » Roi de France, Charles : Comte d’Anjou et Comte de Provence en l’an 1246 puis, Roi de Naples et de Sicile ; et Robert, Comte d’Artois.

Alphonse est un homme sage et bon. Il possède un caractère assez proche de celui de son frère aîné, Saint Louis. Même souci d’administrer ses biens avec la plus grande justice. Même affection : Alphonse soutiendra son frère tout au long de sa vie. Ainsi, lorsqu’il est prisonnier avec ses frères, Charles et Louis, les musulmans décideront de conserver en otage, Alphonse.

Pour eux, c’est à lui que le Roi de France Saint Louis, tient le plus, ce qui devrait l’inciter à respecter sa parole et à réunir au plus vite la rançon demandée. De même, son influence auprès de Saint Louis étant avérée, plusieurs rois, reines et papes lui demandent de servir d’intercesseur auprès de son frère.

Enfin, à la mort de Blanche de Castille, alors que son frère se trouve en Terre Sainte, c’est lui qui assure la Régence.

Un héritage important

Alphonse a reçu en l’an 1225, par testament de son père, Louis VIII, Roi de France, le comté de Poitiers, la Saintonge et une partie de l’Auvergne en apanage « Portion d’un territoire royal dévolu aux frères ou aux fils cadets du Roi, jusqu’à extension de la lignée mâle ».  

En l’an 1227, Alphonse de Poitiers, de part son mariage avec Jeanne de Toulouse, fille de Raymond VII, comte de Toulouse, obtiendra le comté de Toulousain.

Alphonse est fait chevalier en l’an 1241, et reçoit l’héritage de Saumur au printemps, lors d’une gigantesque fête à laquelle assiste le futur chroniqueur Joinville. Il en profite pour donner une description assez précise des vêtements de l’assemblée, et déjà se moque de son frère, le Roi de France.

Très vite le jeune Alphonse est confronté à une dangereuse révolte : celle de son vassal poitevin : Hugues Lusignan. Soutenu par Saint Louis, Alphonse prend châteaux et villes avant d’écraser l’armée adverse à Taillebourg le 21 juillet 1242. Une fois les conjurés soumis, il se transforme en administrateur redouté et précis, instaurant une justice comtale et royale incontournable et qui met fin aux guerres privées.

Une richesse considérable

Lorsqu’ Alphonse revient de terre sainte, il se retrouve considérablement plus riche que lors de son départ et cela, grâce à sa mère, Blanche de Castille et à son homme de confiance, qui ont veillé à ses intérêts. De fait, Raymond VII de Toulouse, étant mort en l’an 1249, il hérite du Comté Toulousain, de l’Agenais, du Rouergue, une partie de l’Albigeois et du Quercy. Dès 1250, Alphonse gère lui-même ses fiefs.

Lorsqu’il pose le pied sur ses terres natales, Alphonse est dorénavant le plus riche des princes de France. Il communique par chevauchées avec ses sept sénéchaux qui dirigent eux-mêmes divers prévôts auxquels s’ajoutent des enquêteurs, chargés de veiller au bon fonctionnement de la justice. Par ailleurs, il soutient le commerce, faisant construire des halles à Niort, à la Rochelle, et amplifie dans le sud, la politique de création de bastides lancée par Raymond VII : Comte de Toulouse. Il lance la construction du pont sur le Rhône, de Pont Saint Esprit. Et des bastides de Montjoi et Castelsagrat entre autres….

La dernière croisade

En l’an 1271, Alphonse et Jeanne, veulent rejoindre Saint Louis, Roi de France, parti en croisade à Tunis. Mais, épuisés, ils s’arrêtent en Toscane à Savone. Alphonse décède le 21 août, et trois jours plus tard, Jeanne le rejoint dans la mort.

Le couple d’Alphonse de Poitiers et Jeanne de Toulouse unis par le mariage, apportera la paix dans le royaume. Sans postérité, il est le dernier représentant de cette illustre famille des Comtes de Toulouse.

Sacré personnage !!!

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici