CASTELSAGRAT (CASTÈLSAGRAT EN OCCITAN) PARTIE 2/2

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Situé dans le Causse du Quercy, en pays de Serres, sur la voie celtique dite Clermontoise, qui relie Aginum à la capitale Arvènes. Son nom indique sa haute antiquité.

Le nom du village fait référence à un château « Castels », caractérisé par l’adjectif sagrat : « sacré », et devient Castelsagrat. Il faut attribuer le début de la mise en valeur des lieux à l’Antiquité, puis, au Moyen-Age. De l’antiquité : ont été repérés des vestiges romains d’une villa « domaine agricole ». Le musée national de Paris conserve deux fibules : « dans l’Antiquité, épingle de sûreté en métal servant à agrafer les vêtements », et une plaque-boucle d’un ceinturon trouvés en l’an 1862.

Vers 1260 : ce lieu est entièrement redessiné sous la direction d’un officier du Comte de Toulouse, Alphonse de Poitiers. Cela n’a pas été sans mal car, de l’autre côté de la Séoune, les habitants de Montjoi voient d’un très mauvais œil l’apparition d’un centre concurrent, à si peu de distance. A cette époque, Alphonse de Poitiers en devient propriétaire, en vertu d’une donation. Ce prince de France veut rendre à Castelsagrat l’importance que ce lieu avait jadis et, en établit une bastide, entre les années 1260 /1270 à laquelle il donne des coutumes qu’Alphonse concède aux bastides languedociennes.

Castelsagrat a eu antérieurement d’autres privilèges : plusieurs seigneurs possèdent des fiefs dans l’étendue du territoire. Castelsagrat est cédé par Philippe le Bel à Edouard 1er en l’an 1287. Ce qui n’empêche pas Raymond III Panchel, évêque de Cahors, de se prétendre propriétaire et, d’en donner la jouissance viagère à Raymond de Caussade, bourgeois de la ville de Cahors en l’an 1300. Mais, le Roi d’Angleterre ne tarde pas à reprendre ses droits. Au début des années 1300, la bastide reçoit des galeries couvertes, « cornières », sur son pourtour. L’église rebâtie à la même époque révèle par sa qualité, la prospérité de la bastide. Durant la guerre de cent ans, des fossés sont creusés et des murs édifiés, laissant à l’abandon cinq ou six îlots périphériques pour ne protéger que le centre.

Les doctrines de Calvin, pénètrent de bonne heure la bastide, sous l’influence du seigneur : l’un des chefs huguenots, lors de leur révolte dans l’Agenais en l’an 1561. Les protestants s’emparent définitivement de la ville à la fin de l’an 1591, avec le concours de Brandelis de Gironde, seigneur de Castelsagrat. En l’an 1622 : Richelieu ordonne la démolition des murailles de toutes les bastides qui avaient appartenu aux calvinistes. Celle-ci est concernée par cette mesure.

En l’an 1774 : les deux églises, Castelsagrat et Saint Michel, ne forment qu’une paroisse dont Castelsagrat est le chef-lieu. En l’an 1779 : elles sont encore unies mais, on déclare que le chef-lieu est Saint Michel. Le recteur de Castelsagrat en est le prêtre et lève les dîmes avec le seigneur de Lamothe d’Ursaud.

La seigneurie du Sap

Elle était très probablement l’un des fiefs, situé dans le territoire de la bastide dont, il est question dans les coutumes de ce lieu. Elle dépend au début des années 1300 de la seigneurie de Salle de Bru, mais Louis de Lezin, en est qualifié pour la première fois de Seigneur. Jean de Ginies, descendant, est Seigneur du Sap, en l’an 1789.

En l’an 1790, Castelsagrat devient un canton comprenant onze communes : Castelsagrat, Saint-Michel d’Ursaud, Gasques, Salles, Colonges, Saint-Clair, Buzenou, Montjoi, Sainte-Eulalie, Perville, Lagarde de Tévelet.

En l’an 1797/1798, Madame de Lewis, épouse de Jean-Baptiste de Timbrune, marquis de Valence et de Castels, possède des biens assez importants. Leur fils, le Général de Valence, Cyrus de Timbrune, hérite à la mort de son père du domaine de Laforêt. Il est vendu au profit de la Nation.

Au foirail, tous les mois, une grande foire aux bestiaux s’y déroule. Elle perdure jusqu’après la seconde guerre mondiale 1939/1945, ainsi que le marché.

Parlons de l’église

Nous avons vu qu’elle était annexe de Saint Michel, dès le commencement des années 1300 et cette particularité nous porte à croire qu’il en était ainsi depuis un temps très reculé. Elle est placée sous le vocable de l’Assomption et est construite au début des années 1300. Mais, elle souffre de la guerre de cent ans qui la voit alternativement française ou anglaise. Au cours des guerres de religion, la voûte, le clocher et une partie des murs furent détruits. Reconstruite au fil des siècles, elle a un vicaire. Les sœurs de la Sainte Famille y dirigent une école de filles. Plus tard, il s’y établit une communauté : les petites sœurs des champs.

De nos jours

L’église est de style gothique méridional, classée à l’inventaire des monuments historiques de France : en l’an 1972. Son puits, au centre de la place, date de l’époque romaine. Il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques de France, ainsi que les maisons entourant la place depuis l’an 1951.

Castelsagrat a toujours son école communale. La commune est réunie à la communauté des communes des deux rives de Valence.

Jadis, Castelsagrat était un lieu de passage pour les Rois. De nos jours, le calme est roi. La bastide est un havre de paix. Arrêtez-vous et profitez de ce lieu qui a su garder l’architecture d’autrefois, chargée de souvenirs et d’histoire.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais