Cornillas : commune de Valence

Le Riverain - Cornillas : commune de Valence
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Tout au long de la vallée de la Barguelonne, les Gallo-Romains installèrent autour de la voie romaine  appelée « Camin rouma » des domaines agricoles qualifiés de « villa », dirigés par un seigneur, un dénommé Cornelius : d’où le nom de Cornillas.

Au 12e siècle : une église dédiée à Saint Caprais, premier évêque d’Agen, fut édifiée sur une des villas gallo-romaines, surement celle du Seigneur Cornelius. Le prieur Guillaume en fit don à Raymond VI Comte de Toulouse, qui était prêt à enclore la localité au moins par un fossé. C’était alors le centre le plus habité des environs.

En l’an 1279 : Philippe le Bel, Roi de France, restitue l’Agenais à Edouard 1er, roi d’Angleterre. Ce dernier fit marquer son territoire en fondant une nouvelle bastide en l’an 1283 : Valence fut administrée par son sénéchal d’Aquitaine : Guillaume de Valence.

Cornillas perdit de son importance après la fondation de la bastide de Valence. Son église demeura paroissiale mais le curé ne tarda pas à habiter la bastide. Jusqu’à la Révolution Française, des contestations continuelles s’élevèrent : les habitants se plaignaient de ce que le service divin se faisait très irrégulièrement.

Les droits du seigneur étaient : la pêche au filet, l’élevage de poissons, le four, le péage au pont, le moulin, la jetée…

La paroisse perdit peu à peu de son importance jusqu’à la Révolution Française. Dans la vieille église, la nef s’écroula vers la fin du 17e siècle. Devenue ruine abandonnée, elle fut démolie en 1811. A cet emplacement des vestiges gallo-romains ont été découverts pendant la réalisation de la route D953. Une croix a été emménagée pour en garder le souvenir.

Au 19e siècle et jusqu’en 1936 : Hugues Liberos fut le dernier meunier. Sur la porte de la mouline était écrit : « Le meunier est un enfant noble/ L’eau travaille pour lui ».

En l’an 1936 : les fêtes étaient  parmi les plus importantes de la vallée de la Barguelonne. Le dimanche soir de la fête, les vignerons avaient coutume d’aller illuminer leur cabane avec des flambeaux, des lanternes. Le vignoble brillait de mille feux. Hélas, les fêtes prirent fin en l’an 1970.

Et voilà qu’une bande d’amis, plein d’entrain, ranime la flamme en l’an 2000, les fêtes reprennent leurs grandes démonstrations de joie et de vie. Le feu d’artifice rappelle les illuminations du vignoble.

En l’an 2017 : un bel ouvrage a été réalisé : l’échelle à poissons.

Enfin, Valence a fini par rejoindre Cornillas comme l’avait pressenti Jean de Grailly, sénéchal de la Gascogne pour le compte du Roi d’Angleterre Edouard 1er, au 13e siècle.

Cornillas est un endroit charmant qui te fait goûter la douceur de vivre.

Les peupleraies

Le peuplier est de la famille des salicacées. C’est un arbre assez répandu et sa silhouette nous est familière. Il

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais