MANSONVILLE (MANSONVILA EN OCCITAN) – PARTIE 2/2

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Parlons maintenant de la Paroisse de Grézas. Il est certain en tout cas que l’implantation du christianisme fut précoce et, qu’à Grézas se trouvait un vaste lieu de sépultures dans les années 600/700.

L’origine de cette église blottie dans les replis des coteaux, domine la rive droite de l’Arratz. Elle semble avoir une origine très ancienne. Elle est mentionnée pour la première fois, dans les années 1000 mais, les fondations peuvent remonter peut-être aux années 800. Quoiqu’il en soit, deux paroisses se forment durant le Moyen-Age et, de leur réunion résulte la commune actuelle.

La Seigneurie est détenue par une famille de « Mansonville » dans les années 1000 et, sans doute avant. La crise socio-économique des années 1170 eut raison de ce modeste lignage. Celui-ci s’éteignit au début des années 1200, après avoir donné tous ses biens à l’Abbaye cistercienne de Belleperche, laquelle semble s’en être débarrassé très vite. Des dynasties bien plus prestigieuses lui succédèrent : les seigneurs de l’Isle, les Manas, les Goths, les Carmaings….

Grézas unie de nos jours à Mansonville, était déjà son annexe avant la Révolution française. Au cours des années 1800, il n’y a toujours pas de prêtre résidant, cela étant dû à la pauvreté de la paroisse, faute d’habitants. En l’an 1859, il n’y a plus de presbytère. Le prêtre partage son logement avec un propriétaire du lieu   et, faute de puits, prend l’eau nécessaire au ruisseau voisin.

Grézas a été érigée en commune, lors de la formation du département. Mais, elle est supprimée par ordonnance royale, en l’an 1827. En l’an 1864, un cimetière mérovingien est découvert.

L’église actuelle est dédiée à Saint-Orens « évêque d’Auch ». Elle a été remaniée plusieurs fois. L’unique chapelle a été rebâtie dans les années 1400, la porte date des années 1800, et la nef a reçu une voûte gothique en l’an 1879. Le dernier prêtre résidant est transféré chez les Ursulines de Montpezat en l’an 1917.

De nos jours, vous pourrez y voir des vitraux figuratifs. Une statue de Saint-Orens en bois doré des années 1600. Des peintures murales de style mérovingien font écho à l’histoire de ce magnifique lieu.

Mansonville fait partie de la Communauté des Communes des 2 Rives depuis le 1er janvier 2013.​

Le détour dans la vallée de l’Arratz en Gascogne vaut une visite de ce lieu chargé d’histoire et de souvenirs.

Les peupleraies

Le peuplier est de la famille des salicacées. C’est un arbre assez répandu et sa silhouette nous est familière. Il

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais