Merles (Mèrles)

Le Riverain - Merles (Mèrles)
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Merles est situé en Gascogne, dans la basse plaine de Garonne.

A l’Antiquité commence la mise en valeur avec la présence d’une grande villa gallo-romaine, à la Salles. Mais les derniers siècles du Moyen-Age façonnent le territoire actuel : des églises ; une chapelle à Salles, entre la fin de l’Antiquité et l’époque mérovingienne ; au bord de Garonne, l’église Saint-Michel, datée entre le 4eme et 6eme siècle ; d’autres paroisses disparues comme Notre Dame de Pouillarou ou de l’Auriol ; enfin Saint-Jean de Merles, à l’origine une grange de l’Abbaye cistercienne de Belleperche, située non loin de l’église actuelle de Montbrison.

Au 16eme siècle, on construit une église qui dépend du diocèse de Lectoure, et dont l’abbé de

Belleperche a le patronage. Ruinée par les guerres de religion, cette église est rebâtie à la fin du 17eme siècle, et transférée à côté du château. On lui donne pour vocable Saint-Roch au lieu de Saint-Jean Baptiste, son nom de départ. Elle est reconstruite de 1877 à 1979, le dernier curé résident est l’abbé Joseph Chambert. En 1929, il quitte Merles pour rejoindre Auvillar.

Merles est réalisé par les moines de l’abbaye cistercienne de Belleperche entre le 12eme et le 13eme siècle. Mais toute cette portion de territoire appartient à la seigneurie de Saint-Michel, et est rattachée à la paroisse.

A partir de 1186, Belleperche rassemble les terrains et les fiefs des environs, au fil des donations dont elle bénéficie.

Au 13eme siècle, un don plus important que les autres donne au patrimoine le lieu qui aujourd’hui porte le nom de Merles. Regroupé en un seul foncier, dans la plaine, au-dessous de Montbrison, dépend une grange installée par les religieux.

Au 16eme siècle, la France doit payer la rançon du roi de France François 1er, prisonnier de Charles Quint. Afin d’acquitter sa part, l’abbaye de Belleperche vend toute la partie orientale de ses propriétés à un laïque, qui devient alors seigneur de Merles.

Merles conserve dans son nom la réalité géographique de ses origines, un terroir humide « Nauzes en Occitan », qui signifie lieu plus ou moins marécageux. C’est cette seigneurie qui forme la commune en 1789. Les nouveaux seigneurs construisent un château, près de l’église Saint-Jean Baptiste, situé autrefois dans les environs de Pujade.

Né après 1525, le hameau de Merles est encore au début du 19eme siècle, sur le bord de l’Ayroux devant le château, depuis il a entièrement disparu, et un nouveau hameau s’est formé au sud de l’église.

La Fontaine et le chêne : Henri IV

Au matin du 10 juillet 1579 à proximité de Merles, Henri de Navarre, futur roi de France s’arrête à l’ombre d’un chêne, près d’une fontaine pour se désaltérer, afin de mieux poursuivre son périple.

Vieux de plus de cinq siècles, le chêne devenu majestueux par sa taille, dégage une remarquable puissance de noblesse, sacré personnage prestigieux. Pour rendre hommage au roi de France, son nom lui est dédié.

De nos jours, l’église, le monument aux morts, la salle des fêtes, la Mairie et sa magnifique aire de jeux, voilà à quoi se résume le cœur de la commune de Merles qui attire énormément de touristes. Endroit calme et sympathique méritant que l’on réponde à son invitation.

Merloises et Merlois font partie de la Communauté des Communes des Deux Rives.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici