Saint Antoine : qui es-tu ?

Le Riverain - Saint Antoine : qui es-tu ?
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Né en Egypte dans la moyenne vallée du Nil, en l’an 251. Il appartient à une famille chrétienne de petits propriétaires.

A 20 ans, sous le coup de la mort de ses parents, il entend à l’église la lecture de la parole du jeune homme riche. Il l’applique au pied de la lettre. Il vend tous ses biens, les distribue aux pauvres et décide de suivre le Seigneur.

Antoine, après avoir suivi l’école d’un sage vieillard, à côté de son village,  partira trois fois, de plus en plus loin. Il mène d’abord une vie monacale, dans un grand cimetière, où un tombeau lui sert d’abri.

A 35 ans, en 286, il s’enfonce dans le désert et parvient à un petit ouvrage de fortification abandonné où coule une source. Il y reste enfermé pendant 20 ans. Le désert est le lieu où Antoine vit dans le monde des esprits, menacé par les attaques des démons, et celui de la relation sexuelle entre personnes non mariées.

Peu à peu, il est rejoint par des disciples. Il quittera son refuge en l’an 305. Il devient alors « le Père des Moines » qui peuplent le désert.

Il atteint enfin « le désert intérieur » et installe son ermitage sur une montagne, près d’une source, sur la route de la mer Rouge. Dès lors, il passe une partie de son temps dans la solitude, où cependant les frères viennent le visiter régulièrement et où il accueille des visiteurs et des malades. Mais, il descend aussi pour veiller sur les disciples qui vivent dans plusieurs monastères.

Il meurt en l’an 356 à l’âge de 105 ans, entouré de ses disciples.

A deux reprises de sa longue vie, il était venu à Alexandrie : lors de la persécution de Dioclétien en l’an 305, et la seconde fois, pour lutter contre la doctrine d’Arius et de ses fidèles, en soutenant Athanase, patriarche d’Alexandrie.

Devenu très célèbre, il attire même les païens, les « hellènes ». Sans culture, Antoine ne parlait que le copte, aussi devait-il être assisté d’un interprète. Cependant, il soutient des controverses avec des philosophes et des savants, qu’il désarme par sa simplicité et sa sagesse. Les empereurs, fils de Constantin, lui écrivent « probablement entre l’an 337 et l’an 340 ».

Antoine est un personnage hors du commun. On le connaît encore par des paroles mémorables qui expriment beaucoup de choses en peu de mots, et par des lettres claires qui montrent qu’il n’était pas complètement illettré.        

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici