Saint-Michel (Sent-Miqueu)

Le Riverain - Saint-Michel (Sent-Miqueu)
Partager sur facebook
Partager sur facebook

 – Qui es-tu?  Archange, grand prince des Anges, des chefs des Armées Célestes.

Saint-Michel est situé en Gascogne, en Pays Brulhois, entre Saint-Nicolas de la Grave et Auvillar, dans la vallée de la Garonne. C’est  un peu en retrait, et en bordure du plateau, que ce village domine la Vallée de l’Ayroux. Cet emplacement est choisi car il se trouve au carrefour de plusieurs chemins, et prend la succession d’une occupation gallo-romaine.

Jusqu’à la Révolution Française, Saint-Michel est en effet dit de la Corneille, écrit «Cornelhas» qui vient de «Cornelianum».

A l’Antiquité,  la seigneurie de la Corneille, appartient au seigneur Cornelius, qui sûrement possède son domaine à Cornillas, dans la vallée de Barguelonne, en Quercy Pays de Serres, puisque ce lieu en porte le nom. Puis une famille de la féodalité établit son château, ou sa tour au 11eme siècle. L’église est peut-être liée en tant que chapelle castrale. Un petit village apparaît entouré de fossés qui servent de fortifications. Ils existent encore en partie, au début du 19eme siècle.

Les premiers seigneurs connus sont les Praissac, grande famille de la noblesse gasconne. L’actuelle commune inclut aussi l’ancienne seigneurie de Montbrison, et toutes les terres de la vallée, ou se trouvent encore au début du 13eme siècle, des petites propriétés dispersées.

L’abbaye cistercienne de Belleperche les rassemble lentement, jusqu’à rester maîtresse des lieux avec une seule famille : les Montech.

Les moines fondent d’abord une grange, exploitent les terres de la plaine. Puis en l’an 1275 un contrat d’exploitation est  signé avec la famille De Montech, afin de créer une bastide. Le but pour les religieux est de mettre en valeur les coteaux. Ils ont l’ambition de créer un village, mais on ne sait, si le village existe, ni où il se situe.

L’église en ruine du parc de Monsieur de Montbrison est la paroisse. Le mystère demeure, les habitants des environs continuent de se rendre à cette église jusqu’à ce que le châtelain Monsieur de Montbrison soit dérangé par les allées et venues. Il décide de construire une église pour les habitants de la commune de Saint-Michel, au pied du coteau, à présent attenant à la D12.

Après la révolution française, le nom de Saint-Michel succède à De la Corneille, peut-être parce qu’il retrace les chemins et les lieux, jadis fréquentés par nos ancêtres, des hommes exceptionnels !

De nos jours, Saint-Michel est rattaché à la Communauté des Communes des Deux Rives.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici