Valence (1ère partie)

Le Riverain - Valence (1ère partie)
Partager sur facebook
Partager sur facebook

Historique du futur territoire valencien.

Il est habité par une peuplade gauloise : les Nitiobriges.

Leur territoire s’étend de Marmande à l’embouchure du Tarn, et a pour capitale « Agenius » Agen. Leur roi s’appelle Teutomar.

Les nitiobriges s’unissent à Vercingetorix, et Teutomar s’unit à une cavalerie.

Après la défaite des gaulois, les romains associent la Gaule à la grandeur de Rome ; peuple gallo-romain.

Dans le voisinage de Valence, nombreuses sont les ruines qui rappellent la domination romaine : Colonges, Sigognhac, Quillebas, Cornillas, Castels… «  Domaine agricole » attenant à la voie romaine, qui va rejoindre celle de Toulouse-Agen.

Notre pays reste sous la domination des romains jusqu’au commencement des années 400.

Puis cette province est ravagée de 408 à 411 par les Vandales, puis par les Visigoths qui continuent les ravages.

En 507, Clovis affronte les Visigoths et tue leur roi Alarie lors de la Bataille de Vouille près de Poitiers.

En 766, Pépin le Bref s’empare de l’Agenais et de la Gascogne.

Progressons dans l’histoire

Louis VII, roi de France répudie Aliénor d’Aquitaine, celle-ci épouse en 1150 Henri Duc de Normandie, ce prince devient roi d’Angleterre en 1155, sous le nom d’Henri II. C’est ainsi que l’Aquitaine devient une partie de l’Agenais, et devient par le second  mariage d’Aliénor une possession anglaise.

En 1196, l’Agenais est uni au domaine des contes de Toulouse, par le mariage de Raymond VI avec  Jeanne la sœur du roi d’Angleterre.

En 1226, après la mort de Louis VIII, roi de France, c’est Raymond VII comte de Toulouse qui reprend la possession de l’agenais, et laisse le comté de Toulouse à sa fille unique Jeanne, promise en mariage au prince Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis. Alphonse comte de Poitiers devient le comte de Toulouse, après la mort de Raymond VII en l’an 1249. L’Agenais est réuni à la couronne de France.

En l’an 1259, Saint-Louis, roi de France remet le duché d’Aquitaine à Henri III, roi d’Angleterre.

Alors qu’Alphonse et Jeanne de Toulouse meurent en Italie en l’an 1271. C’est  au cours de la désastreuse croisade, où la peste règne que Saint-Louis décède. L’Agenais est alors abandonné au roi d’Angleterre. Philippe le Hardi, roi de France ne reconnaît pas le traité de 1259. Du coup cette province et  le comté de Toulouse restent provisoirement au roi de France.

Le traité d’Amiens du 23 mai 1277 attribue à Édouard 1er, roi d’Angleterre, duc de Guyenne « Aquitaine » la possession définitivement de l’Agenais.

En effet, tout commence le 15 février 1283, date à laquelle où Édouard 1er choisi de marquer son territoire par la création d’une nouvelle ville qualifiée de bastide. C’est un petit village sans importance où les habitants font partie de la paroisse de Saint-Caprais de Cornillas. Ce lieu se situe dans la vallée entre Garonne et Barguelonne, aux portes de la Gascogne, de l’Agenais et du Quercy, axe principal, très commercial de Toulouse-Agen.

Édouard 1er demande à son oncle Guillaume de Vallance, comte de Pimbroke, sénéchal de l’Aquitaine, chargé de l’administration, de dessiner la nouvelle bastide et de lui donner le nom de Vallance.

Guillaume de Vallance

Guillaume est le quatrième enfant du comte de la Marche, Hugues de Lusignan et d’Isabelle d’Angoulême, veuve de Jean sans terre, roi d’Angleterre.

Henri III, roi d’Angleterre et demi-frère de Guillaume est généreux. Il fait venir près de lui ses demi-frères Guy, Aymar, Guillaume et Alice sa sœur.

Désormais, Guillaume de Lusignan prend le nom de Vallance, là où son père a fondé une abbaye de l’ordre de Citaux, en l’an 1230 et où il naît.

Le roi Henri III d’Angleterre, son demi-frère l’aide dans sa carrière militaire et lui confie plusieurs missions diplomatiques sur le continent.

Guillaume épouse en 1247 Joan d’Aunchensy, héritière des comtes de Pimbroke, région du Pays de Galles. Il est nommé gouverneur de Weyford en Irlande.

Par la suite, il est ambassadeur en France, prend la Croix en 1259. Il est souvent vu à Paris ou en Aquitaine.

En 1270, il fait voile vers la Palestine avec le prince Édouard 1er et de Jean de Grailly sénéchal de Gascogne.

En 1279, il part en ambassade auprès du Roi de Castille.

En 1282, il commande l’armée de l’ouest du Pays de Galles, et en 1285 il est nommé gardien et lieutenant d’Édouard 1er son neveu.

Expéditions punitives, croisades, négociations administratives forment la trame de sa carrière en Angleterre, comme sur le continent et en terre sainte.

Il meurt en 1296 à Bayonne, ce fils de la maison Poitou-Angoulême, laisse son nom préféré à notre bastide. Guillaume de Vallance est un authentique français, il est inhumé au cimetière de l’abbaye de Westminster.

Nous et nos partenaires stockons et accédons à des informations non sensibles sur votre appareil, comme des cookies ou l'identifiant unique de votre appareil, et traitons vos données à caractère personnel comme votre adresse IP ou un identifiant cookie, pour des traitements de données comme l'affichage de publicités personnalisées, la mesure des préférences de nos visiteurs, etc.

Certains partenaires ne demandent pas votre consentement pour traiter vos données et s'appuient sur leur intérêt commercial légitime.

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou vos intérêts légitimes: Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, données de géolocalisation précises et identification par analyse du terminal"

 

Vous pouvez déposer votre article ici