Basket NBA : La magie des play-offs

Partager sur facebook
Partager sur facebook

En NBA, le moment qui change la vie de certains joueurs, ce sont les play-offs (phase finale où les équipes de chaque conférence Ouest et Est s’affrontent). Les premiers de conférence jouent les huitièmes de finale. Un enchaînement de confrontation où le meilleur des 7 matchs passe au prochain tour. Les play-offs offrent des moments de grâce comme le dernier tir de Michael Jordan, le Step Over d’Allen Iverson, le contre de Lebron James, le baiser de la mort de Mario Elie…

Dans une NBA encore préhistorique dans les années 50 et 60, une équipe se démarque : les Boston Celtics. En effet, les Celtics remportent, durant une période de 13 ans (de 1957 à 1969), 11 titres avec leur star Bill Russell. Mais dans cette période un autre joueur va se faire remarquer, un joueur qui joue au Los Angeles Lakers. Il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de la ligue à ce moment-là avec Bill Russell, Wilt Chamberlain et Jerry West. Il s’agit de Elgin Baylor. Mais contrairement à ces derniers, Elgin Baylor se différencie par son absence de bague (récompense donnée à chaque joueur symbolisant leur titre). En effet, Elgin Baylor détient une triste expérience en play-offs, car il a joué 8 finales NBA et n’en a gagné aucune, ce qui constitue un record encore aujourd’hui ! Comble de malchance, l’année où il arrête sa carrière, son équipe des Lakers remporte le championnat…

Après des années 70 extrêmement diversifiées en équipes championnes, les années 80 vont amener la plus grande rivalité de l’histoire entre deux franchises : les Los Angeles Lakers et les Boston Celtics. Et plus encore entre deux joueurs : Earvin Johnson Jr plus connu sous le nom de Magic Johnson et Larry Bird. Cette configuration de finale NBA va se répéter 3 fois en 1984, 1985 et 1987. Les Lakers l’emporteront deux fois sur trois, en 1984 et 1987.

Un autre joueur vient quand même s’ajouter à un plateau déjà bien rempli : Kareem Abdul-Jabbar, joueur peu connu du grand public et pourtant l’un des meilleurs de l’histoire du basket, derrière Michael Jordan et Lebron James.

Les années 90 vont marquer l’expansion commerciale de la NBA dans le monde entier, grâce au plus grand joueur de tous les temps, considéré même parfois comme le plus grand sportif de tous les temps : Michael Jordan. En effet le numéro 23 des Chicago Bulls va amener son équipe, avec son équipier historique Scottie Pippen et leur coach emblématique Phil Jackson, jusqu’au titre en 1991, 92 et 93. Une pause de deux ans pour Jordan et deux titres d’affilée pour les Houston Rockets. Puis les Bulls récidivent une nouvelle fois avec trois titres en 1996 face aux Seattle SuperSonics et en 1997 et 98 face aux Jazz de l’Utah. Avec en finale NBA de 1998, le dernier tir de Michael Jordan, ce qui est peut-être le plus grand moment de l’histoire du basket.

Le XXIème siècle va marquer la naissance des super teams (équipe contenant des stars ou d’anciens très bons joueurs) comme les Lakers dans les années 2000, les Spurs et leur collectif parfait avec notre français Tony Parker, les Warriors dans la fin des années 2010, les Celtics dans la fin des années 2000…

On parle d’upsets en NBA quand une équipe mal classée dans sa conférence mais quand même qualifiée en play-offs bat une des meilleures équipes de sa conférence. De nombreux upsets sont très connus comme en 1994, quand les Denver Nuggets ont éliminé les Seattle SuperSonics de Gary Payton et Shawn Kemp. Ou comme l’équipe ultra spectaculaire des Golden State Warriors avec Baron Davis, Jason Richardson ou Monta Ellis qui avait éliminé les Dallas Mavericks du MVP (meilleur joueur de la saison régulière) en titre, Dirk Nowitzki en 2007.

Les play-offs ont également fait rentrer des joueurs anciennement lambda dans la planète basket comme Paul George, Damian Lillard ou encore Robert Horry, spécialiste des grands soirs et des tirs en fin de match ce qui lui rapportera 7 titres !

Et puis, les play-offs NBA ont aussi des rois sans titres comme Steve Nash, Allen Iverson, Elgin Baylor, Karl Malone, John Stockton, Charles Barkley, Patrick Ewing, George Gervin, Russell Westbrook, Reggie Miller, Chris Paul ou encore Tracy McGrady.

EJ

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais