Hockey sur glace : Le sport collectif le plus rapide du monde

Partager sur facebook
Partager sur facebook

Le hockey sur glace est un sport collectif d’hiver, originaire du Canada, qui a vu son premier match se dérouler le 3 mars 1875 à Montréal. Il est sport olympique depuis 1920.

Il se joue sur une patinoire, aménagée spécialement pour l’évènement, l’objectif étant de marquer des buts avec un palet dans les cages.

Sport de vitesse, il est souvent qualifié de « sport collectif le plus rapide du monde », mais c’est aussi un sport de contact, voire violent, car les bagarres sont parfois tolérées.

Six joueurs par équipe dont un gardien sont simultanément sur le terrain de jeu. Tous se déplacent en patin à glace. La position de gardien peut également être prise par un joueur de champ. Les équipes de hockey sont habituellement composées de 20 joueurs ou plus qui vont tous jouer au cours d’un match.

Le hockey sur glace est un sport très physique. Les joueurs sont la plupart du temps une minute sur la glace puis sont remplacés. Un changement de joueur au hockey sur glace s’appelle “changement de ligne” puisque généralement les 5 joueurs de champs sont changés simultanément. Le palet est, contrairement à un ballon de football ou même de handball, relativement petit et peut être joué très rapidement. Le spectateur peut même vite le perdre de vue !  C’est la raison pour laquelle pendant les matchs d’équipes professionnelles des lumières clignotent derrière les cages. De cette manière, chaque spectateur présent dans la patinoire est informé qu’un but vient d’être marqué. Le temps de jeu est de 60 minutes réparti en 3 périodes de 20 minutes avec entre chaque tiers temps une pause de 15 minutes. En cas d’interruption du jeu, le temps est stoppé. C’est aussi pendant ces interruptions que les changements de joueurs ont lieu. Ceci explique qu’un match dure en règle générale bien plus qu’1h30 ! A la fin de chaque tiers temps, les équipes changent de côté.

En cas d’égalité à la fin des 60 minutes de temps de jeu réglementaire, une prolongation est jouée avec “mort subite” ou une série de tir au but a lieu. Ces règles sont différentes suivant la ligue dans laquelle se déroule le match.

Au hockey sur glace la ligue la plus populaire et la plus forte est la NHL (National Hockey League), qui a été créée en 1917, cette ligue contient 32 franchises qui s’étalent entre le Canada et les États-Unis (7 canadiennes et 24 américaines).

La saison est composée de 2 parties : les 82 matchs par équipe de saison régulière et les play-offs qui se jouent en huitièmes, quart, demi et finale jusqu’au titre final.

Au niveau olympique, ce sont les Canadiens qui dominent avec 9 titres olympiques, devant l’URSS (puis Russie) avec 8 titres olympiques et à la troisième place les Américains et la Suède avec 2 olympiades.

Le hockey sur glace est géré en France par la Fédération Française de Hockey (FFHG) depuis 2006. Il était auparavant géré par la Fédération Française des Sports de Glace. En 2015, on comptait 20 474 licenciés.

En France, le hockey est loin d’atteindre la popularité d’autres sports collectifs tels que le football ou le rugby. Toutefois, il possède quelques implantations fortes : les Alpes, ainsi que certaines villes de plaine tels que Rouen, Angers, Amiens ou Tours où les clubs respectifs évoluent souvent au plus haut niveau.

Dans son histoire, ce sport a connu une brève mais intense période de grande popularité à Paris, où les affluences atteignaient régulièrement les 20 000 spectateurs.

Le record d’affluence pour un match de hockey opposant deux équipes françaises a été atteint le 30 décembre 2016, à Lyon, à l’occasion du « winter game » de la Saxoprint Ligue Magnus (championnat « élite ») avec 25 182 spectateurs. L’affluence moyenne pour un match de ce même championnat est d’environ 1 400 spectateurs, même si le chiffre peut fortement varier d’une patinoire à l’autre.

EJ

Vous pouvez déposer votre article ici

Laissez-nous vos coordonnées et nous prendrons contact dans les plus brefs délais